23 décembre 2016 - 01:15 |

La Chronique Matières du Jeudi (22/12/2016)

C'est la trêve des confiseurs ! Les transactions  sont au ralenti en raison des fêtes de fin d'année et aucune tendance réelle ne peut être dégagée des marchés. C'est la trêve aussi de la Chronique Matières du Jeudi de CommodAfrica, chronique que vous retrouverez le 5 janvier. Joyeuses fêtes de fin d'année !

CACAO

Le marché du cacao a regagné des couleurs même s'il a clôturé en baisse jeudi, les marchés prenant leurs bénéfices avant les fêtes de Noël. A New York, l'échéance mars a coté à $ 2 261 la tonne et à Londres £ 1 838 contre $ 2239 et £ 1 811 vendredi dernier respectivement.

Les arrivages de fèves aux deux ports de Côte d'Ivoire auraient totalisé 700 000 t au 18 décembre et depuis le début de la campagne le 1er octobre, contre 670 000 t sur la même période la campagne dernière.

Au Ghana, les industriels appellent les nouvelles autorités politiques en place à installer une direction plus transparente à la tête de l'agence étatique Cocobod. Une direction actuellement très fragilisée car son directeur général Stephen Opuni avait ouvertement soutenu le président sortant John Mahama qui a perdu les élections du 7 décembre.

La Chine a importé 1 156 t de cacao en novembre, en hausse de 59% par rapport à novembre 2015, et 29 102 t depuis janvier, quasiment au même niveau qu'entre janvier et novembre 2015 (+0,43%). En novembre, le Nigeria est le deuxième fournisseur de fèves (456 t) à la Chine derrière l'Equateur (500 t) et devant la Côte d'Ivoire (201 t en baisse de 50%). Depuis janvier, les importations de fèves du Nigeria ont fait un bond de 718%, à 6 065 t, tandis que 4 615 t ont été achetées par Pékin à Abidjan (+7%). Ceci dit, le Ghana demeure le premier fournisseur de fèves de la Chine avec 8 900 t de fèves depuis janvier, mais en baisse de 34% par rapport à la même période en 2015. Le Cameroun est également en baisse (-17%), à 1 500 t sur les 11 mois.

Notons que la Chine exporte du chocolat vers l'Afrique, avec 641 t vers le Ghana (+33%), 151 t vers l'Angola (-41%), 131 t vers la Guinée (+911%), 618 t vers le Nigeria (-12%), 138 t vers le Soudan (+428%), 109 t vers l'Algérie (+59%) et 58 t vers le Congo.

Côté entreprise, Hershey a nommé Michele Buck comme son nouveau PDG.

CAFÉ

Malgré un approvisionnement étroit en Robusta, le café a encore perdu de sa valeur jeudi, mais termine globalement haussier sur la semaine écoulée. Les volumes échangés sont faibles en ces périodes de fête de fin d'année et la baisse des prix serait davantage due à des ventes de couverture par rapport aux flux de café sortant du Vietnam qui est en pleine récolte alors qu'il n'y a quasiment personne à l'achat, explique un trader à Reuters. "Les prix devraient regrimper en début d'année", précise-t-il.

Le Robusta termine la période à $ 2 096 la tonne parti de $ 2 058 vendredi dernier. Il demeure toutefois, bien den-deçà du pic de $ 2 199 atteint le mois dernier.

Premier producteur africain de Robusta, l'Ouganda a exporté 64% de plus de café en novembre par rapport à il y a un an, selon l'Uganda Coffee Development Authority (UCFA), notamment grâce à une météorologie favorable.

Côté Arabica, il termine aussi en baisse jeudi mais globalement à un prix plus élevé que vendredi dernier car il a enregistré 4 jours de gains sur la période, à $ 1,4335 la livre sur l'échéance mars contre $ 1,4275 vendredi dernier.

L'agence brésilienne a révisé à la hausse ses prévisions, de 49,6 millions de sacs de 60 kg (Ms) à 51,369 Ms. Cette hausse est le fait de l'Arabica car la récolte de Robusta est envisagée en baisse. En Inde, le Coffee Board estime à 316 700 t la récolte 2016/17, glissant de un pourcent par rapport à 2015/16. Cette performance décevante est le fait d'une mauvaise mousson qui a impacté la récolte de l'Arabica. Le pays produirait 96 200 t d'Arabica contre 100 000 t initialement avancées, et 220 500 t de Robusta. La production globale de café serait ainsi en baisse de 9% par rapport à 2015/16.

Côté importations, la Chine a importé 26% de plus de café qu'en novembre 2015, à 6 679 t dont, d'Afrique, 59 t d'Ouganda, 55 t d'Ethiopie, 20 t du Burundi et 20 t de Tanzanie. Sur les 11 premiers mois de l'année, la Chine a importé un total de 73 168 t (+91%) de café, dont 809 t d'Ouganda (-31%), 1 240 t d'Ethiopie (+19%), 39 t du Burundi (+2884%) et 143 t de Tanzanie (+73%).

CAOUTCHOUC

Après avoir bondi de  15,5% la semaine dernière (voir notre chronique du 15 décembre)  sur le Commodity Exchange Tokyo (Tocom) et atteint un plus haut de trois ans et demi, les cours du caoutchouc se sont repliés en début de semaine. Après deux jours de baisse, lundi et mardi, les cours ont gagné 1,6% mercredi soutenus par les gains sur le marché de Shanghai et dans une moindre mesure par les prix du pétrole pour clôturer à 271 yens ($2,30) le kilo pour le contrat de mai.

Le Vietnam, via une déclaration du directeur du commerce, de l’industrie, de l’investissement et de la propriété intellectuelle du ministère des Affaires étrangère, Tri Purnajaya, a manifesté son intérêt pour se joindre à la politique des autres grands producteurs de caoutchouc en réduisant sa production de caoutchouc. En février, la Thaïlande, la Malaisie et l'Indonésie, qui sont les trois pays qui forment l’International Tripartite Rubber Council (ITRC), ont convenu de réduire leurs exportations de 700 000 tonnes d'ici la fin de l'année pour stabiliser le prix. Les trois pays représentent 67% de la production mondiale de caoutchouc, avec l'inclusion possible du Vietnam,  troisième producteur mondial, cela représenterait 75%.

Les importations de caoutchouc naturel de la Chine se sont élevées à 2, 156 millions de tonnes (Mt) sur les 11 mois de 2016, en baisse de 11,53% par à la même période en 2015. En revanche, sur le mois de novembre à 288 765 tonnes, elles progressent de 8,99%. La Thaïlande est le principal fournisseur (67%), suivies de l’Indonésie et la Malaisie. La Côte d’Ivoire arrive en sixième position avec 26 061 tonnes exportées vers la Chine, en baisse de 15,72% par rapport aux 11 mois de 2015.

Quant aux importations de caoutchouc synthétiques de la Chine, elles s’établissent à 2, 926 Mt sur les 11 mois de 2016 en progression de 72,63%.

Les importations de caoutchouc naturel de l'Inde en novembre ont bondi de 22,4 % par rapport à il y a un an à 43 123 tonnes, en dépit d’une hausse de 19% de la  production nationale à 63 000 tonnes selon l'Office national du caoutchouc. La consommation de caoutchouc naturel a augmenté de 13% à 88 000 tonnes en novembre.

COTON

Les cours du coton  ont progressé de plus de 1% mercredi mettant un terme à trois séances consécutives de baisse causées par la liquidation de la position longue des investisseurs et le renforcement du dollar qui a atteint son plus haut niveau depuis 14 ans. Les cours ont clôturé à 70,13 cents la livre pour le contrat de mars.

Les importations de coton de la Chine se sont élevées à 754 743 tonnes sur les 11 mois de 2016, en baisse de 41,35% par rapport à la même période en 2015. Sur le mois de novembre à 54 972 tonnes, elles diminuent de 34,92%.  Les exportations  du Mali vers la Chine sur les 11 mois de 2016 s’élèvent à 4 756 tonnes en baisse de 40,9%, ; celles du Burkina Faso à 3 427 tonnes (-67,07%) ; celles du Bénin à 9 769 tonnes (-4%) ; celles de la Côte d’Ivoire à 5 818 tonnes (-59,47%).

La production  de coton a baissé de 260 000 tonnes à 5,34 millions de tonnes (Mt) en 2016, soit une baisse de 4,6% en glissement annuel, selon le Bureau national des statistiques (BNS). La superficie des champs de coton en Chine  a chuté de 420 500 hectares à 3, 376 millions d'hectares, en baisse de 11,1%, a indiqué Huang Bingxin, statisticien de la BNS. C’est la troisième année consécutive de déclin.

Le Xinjiang, la plus grande zone de production de coton au pays, a produit 3,594 Mt de coton en 2016, représentant 67,3% de la production chinoise, contre 62,5% en 2015.

HUILE PALME

Alors que les cours de l’huile la semaine dernière ont atteint un sommet de 4 ans  soutenus par la faiblesse du ringgit, la baisse de la production et des niveaux de stocks plus faibles,  ils ont essuyé trois séances consécutives de baisse pour tomber mardi à 3 093 ringgits ($640,49) la tonne pour le contrat de mars sur la Bursa Malaysia Derivatives Exchange. Une baisse imputable à la faiblesse de la demande d’exportation  - les exportations de Malaisie ont chuté de 14,4% du 1er au 20 décembre – et à la baisse de l’huile de soja. Ils ont toutefois légèrement augmenté mercredi à 3113 ringgits la tonne.

En Indonésie, la production d’huile de palme devrait s’établir à  34,71 millions de tonnes (Mt) en 2016, en recul de 2,26 % par rapport à 2015 (35,51 Mt), selon l’Indonesian Oil Palm Research Institute.

RIZ

Les prix à l'exportation de riz au Vietnam ont augmenté cette semaine tandis que les prix en Thaïlande étaient stables dans un marché tranquille avant les fêtes de Noël et du Nouvel An.

Le Viet 5% a progressé à  $338-$350 la tonne contre  $338-$340 la semaine dernière.

« Le marché est calme et nous n'avons pas vu d’acheteurs philippins, qui dispose pourtant d’un quota pour importer du riz », a déclaré un exportateur basé à Ho Chi Minh.

Les exportations de riz du Vietnam devraient rebondir à 7,1 millions de tonnes (Mt) en 2017, après avoir baissé de 22,6% en 2016 par rapport à 2015 à  6,5 Mt , selon la FAO.

Le marché thaïlandais est aussi calme avec une absence d’ordres d’achat. Le Thaï 5% côte $360 la tonne. La Thaïlande a exporté 9,3 Mt de riz pour une valeur de $4,06 millions en 2016, selon le ministère du Commerce. .

En Inde, les prix du riz étuvé 5%  de brisures ont chuté de 1 $ cette semaine pour s'établir à $343-$347 la tonne avec l’augmentation des approvisionnements. Si la demande d’exportation s’est un peu améliorée, elle reste inférieure à la normale.

L'Inde a exporté 10,34 Mt de riz d'octobre 2015 à septembre 2016, selon des données compilées par le ministère de l'Agriculture.

SUCRE

Le sucre cherche encore sa direction alors que les volumes échangés sont minimes en ces périodes de fêtes de fin d'année. Le roux a clôturé la période sous revue à 18,15 cents la livre et le blanc à $ 490 jeudi soir à Londres. Vendredi dernier, en début de période sous revue, le roux était à 18,"à cents et le blanc à $ 492,50 la tonne.

La production 2016/17 en Inde au 15 décembre, est en hausse de 11% sur la même période la campagne dernière, à 53,3 Mt, selon l'Indian Sugar Mills Association. Et ce , malgré la chute de 20% de la production dans le principal Etat producteur de Maharashtra.

En novembre, la Chine a importé 48% de moins de sucre qu'en novembre 2015, à 135 096 t, et 34% de moins depuis janvier à 1,8 million de tonnes (Mt). D'Afrique, Pékin n'importe que de Maurice (264 t en novembre et 816 t depuis janvier).

 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +