24 juin 2019 - 17:02 |

L’Afrique, première bénéficiaire du financement pour le climat des banques multilatérales

L’Afrique est le premier bénéficiaire du Financement pour le climat des plus grandes banques multilatérales de développement (Mutlilateral Development Bank’s Climat Finance-MDBs) en 2018 avec $8,957 milliards. Cela représente 21% de l’ensemble des financements accordés en 2018.

Des financements climatiques des banques de développement multilatérales – BAD, BERD, BEI, IDBG- BID-Banque Mondiale – qui sont en forte progression par rapport à 2017 –plus 22% - pour atteindre  $43,1 milliards. 70% de ces financements ($30,2 milliards) sont consacrés aux investissements visant à atténuer les effets des changements climatiques dans le but de réduire les émissions de gaz à effet de serre et de ralentir le réchauffement de la planète. Les $12,9 milliards, soit 30%, ont été investis dans des efforts d’adaptation visant à atténuer les impacts croissants du changement climatique, notamment l’aggravation de la sécheresse et la multiplication des phénomènes météorologiques extrêmes allant des fortes inondations à la montée du niveau des océans. Pour l’Afrique, 56% des financements sont dédiés à l’atténuation ($5,064 milliards) et 43,5% à l’adaptation ($3,893 milliards).

L’Afrique de l’Ouest capte près de 27% des financements pour le climat ($2,388 milliards) en 2018 le premier bénéficiaire étant le Nigeria – près de 50% - puis se situent la Côte d’Ivoire et le Sénégal (voir tableau ci-dessous.

 

Évolution du financement pour le climat (MDBS) en Afrique de l’Ouest

(en million de dollar)

tableau.png

Pays: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +