24 juin 2019 - 11:56 |

Le Chinois Qu Dongyu à la tête de la FAO

Pour la première fois dans l’histoire de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), un Chinois sera à sa tête. Le vice-ministre chinois de l’Agriculture, Qu Dongyu, a été largement élu hier au premier tour de scrutin lors de la 41ème conférence de la FAO à Rome avec 108 voix, la candidate de la France et de l’Union européenne, Catherine Geslain-Lanéelle en obtenant 71 et le géorgien Dabit Korvalidze 12.

Le neuvième directeur général de FAO, âgé de 55 ans et biologiste de formation, dispose d’une longue expérience dans le développement agricole et rural. Avant d’être vice-ministre de l’Agriculture et des affaires rurales, Qu Dongyu,  a été adjoint puis vice-gouverneur de la région autonome de Ningxia (2008-2015) et vice-président de l’Académie des sciences agricoles (2001 -2008).

Dans son discours de victoire, Qu Dongyu s’est dit reconnaissant à la Chine pour ses décennies de réformes réussies et pour sa politique de la porte ouverte. «Je serai attaché à nos aspirations, à notre mandat et à nos missions initiales (…). Je maintiendrai les principes d'équité, d’ouverture, de justice et de transparence», a-t-il déclaré ajoutant «Unissons nos efforts pour créer la FAO dynamique pour un monde meilleur.»

La veille dans son discours de présentation, "Building a dynamic Fao for a better world", Qu Dongyu a affiché ses six priorités dont le renforcement des liens et des synergies entre la FAO et la communauté scientifique mais aussi avec les autres organisations des Nations unies et le secteur privé – mentionnant Bayer, Alibaba- et la société civile (notamment Bill et Melinda Gates Foundation).

Qu Dongyu succédera le 1er août au Brésilien José Graziano da Silva, qui a exercé deux mandats auprès de la FAO,  pour une durée de quatre ans.

La FAO, dont le siège est à Rome en Italie, dispose d'un budget de $2,6 milliards de pour 2018 et 2019, emploie plus de 11 000 personnes, dont 30% au siège, et travaille dans plus de 130 pays avec les gouvernements pour réduire la pauvreté et la faim en milieu rural. Le nombre de personne souffrant de la faim, en hausse ces trois dernières années, s’élève à 821 millions.

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +