24 août 2018 - 14:44 |

La Banque mondiale vise une éducation agricole de qualité au Burkina Faso

Fournir une éducation de qualité dans des domaines prioritaires tels que l'agriculture, l'agroalimentaire, la logistique associée à la chaîne de valeur, la formation entrepreneuriale ou encore le commerce, sont un des objectifs visés par les FCFA 266 milliards ($ 470 millions) que la Banque mondiale vient d'accorder au Burkina Faso, à l'occasion de la visite du nouveau vice-président pour la région Afrique de la Banque, Hafez Ghanem, du 21 au 23 août à Ouagadougou..

Ces $ 470 millions se déclinent sous forme de trois prêts en faveur des secteurs de l'enseignement ($70 millions), l’eau ($ 300 millions) et la santé ($ 100 millions) pour la période 2018-2023.

Rappelons qu'en juillet dernier, le groupe de la Banque mondiale a signé un nouveau cadre de partenariat avec le Burkina Faso sur la période 2018-23, avec un financement total de $ 2,2 milliards axé sur quatre pôles : emplois et croissance, capital humain, protection sociale et gouvernance.

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +