24 octobre 2018 - 19:11 |

Le changement climatique menace aussi la bière

Cela peut paraitre anecdotique, mais le changement climatique pourrait bien compromettre la production de bière. La consommation de la plus populaire boisson alcoolisée au monde pourrait baisser de 16%, soit l’équivalent de la consommation annuelle aux Etats-Unis, et son prix moyen pourrait doubler révèle une étude publiée dans la revue Nature Plants.

En cause, la matière première pour sa fabrication, l’orge. La sécheresse et les températures extrêmes projetées dans le cadre de divers scénarios climatiques entraineraient une baisse substantielle des rendements mondiaux de l'orge . Les pertes moyennes de rendement  varient de 3% à 17% en fonction de la gravité des conditions indique les auteurs de l’étude. Or, la production de la bière consomme environ 17% de la production mondiale d’orge.

Dans un tel contexte, l’Afrique pourrait mieux s’en sortir. Le marché est en pleine expansion enregistrant un taux de croissance moyen de plus de 4% par an entre 1999 à 2017 (source GlobalData), le plus élevé au monde, alors qu’il stagne voir baisse dans les pays du Nord.

Mais les grands brasseurs internationaux privilégient depuis plusieurs années l’approvisionnement en matières premières locales. Avant tout le sorgho mais aussi le manioc, le maïs , le mil et bien d’autres dans le cas des bières artisanales. Des matières premières moins chères que celles importées diminuant les coûts et qui resteraient abondantes, contrairement à l’orge, si elles ne sont pas elles aussi touchées par le changement climatique.

Pays: 
Filières: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +