25 mai 2022 - 09:42 |

Sésame : l’origine africaine moins prisée par la Chine et le Japon

Sur la campagne 2021/22 (octobre à mars), les importations chinoises de sésame ont progressé de 22% par rapport à la même période en  2020/21 pour s’établir à 647 365 tonnes. Une augmentation qui n’a pas été profitable aux pays africains.  Bien au contraire. Les exportations de sésame d’Afrique sont en recul de 15% sur la période. La baisse a été particulièrement sensible pour le Soudan (-50%), l’Ethiopie et le Niger/Nigeria (-36%). En revanche, le Burkina Faso /Togo tirent leur épingle du jeu avec une hausse de 44%, selon les chiffres communiqués par le spécialiste n’kalô.

L’origine africaine a été largement remplacée par  l’Asie et en particulier par  le Myanmar qui a vu ses exportations s’envoler passant de 96 tonnes en 2020/21  à 131 586 tonnes en 2021/22.

Ainsi globalement, l’Afrique représente 62% les approvisionnements en sésame de la Chine en 2021/22 contre près de 90% en 2020/21. 

Une tendance, mais nettement moins marquée, observable aussi sur le marché du Japon qui est sept fois plus petit que celui de la Chine. Les importations japonaises de sésame progressent de 18% en 2021/22  et l’origine africaine baisse de 6%. Mais les origines du Burkina Faso/Togo grimpe de 145% et celles du Nigeria de 39%. Le perdant est principalement le Mozambique.

 

Pays: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +