25 juin 2018 - 12:15 |

Le Projet d'appui agricole de la BM en Côte d'Ivoire aura fait la part belle à l'export

C'est à un satisfecit que la Banque mondiale s'est livrée vendredi dernier,  à Ayénouan, village situé à 24 km d’Aboisso, alors que doit s'achever vendredi le Projet d’appui au secteur agricole (Pasa) qu'elle pilote en Côte d'Ivoire.

"Le PSAC a permis de donner du matériel végétal amélioré à 150 000 planteurs qui ont planté 50 000 hectares, de cacao, hévéa, palmier à huile, coton et anacarde ; 6100 km de route rurale réhabilité sur 5 800 prévus. Nous avons appuyé 120 coopératives dans le coton, 60 dans l’anacarde, 13 dans le palmier, 8 dans l’hévéa et renforcer leur capacité en formation d’équipement et en gestion pour améliorer leur gouvernance", a énuméré Agneroh Amari Raphaël, coordonnateur du PSAC, lors d'une visite de terrain avec une délégation de la Banque conduite par sa vice-présidente Pascal Hélène Dubois.

Parmi les réalisations, Adon Benjamin, directeur général adjoint de Deckel Oil dans le palmier à huile, a expliqué : "Nous créons des plantations, nous assistons les plantations villageoises et achetons les régimes en provenances de ces plantations pour alimenter notre usine pour laquelle nous avons besoin annuellement à environ 250 000 t. Pour le projet PSAC, nous avons été contactés par l’AIPH pour la qualité de nos plants. Ainsi sur les 17 000 plants distribués, Deckel Oil en a distribué 8 100 soit 47%."

Rappelons que le PSAC, qui a démarré le 5 mai 2014 et devait prendre prend fin le 31 octobre 2017, se veut "un instrument de développement de 5 filières agricoles stratégiques ayant un impact significatif sur la réduction de la pauvreté et le développement économique de la Côte d’Ivoire, à savoir le cacao, l’hévéa, le palmier à huile, le coton et l’anacarde."

Hormis l'huile de palme, tous sont des produits d'exportation.

Filières: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +