25 juillet 2016 - 11:45 |

La BAD et le Maroc, main dans la main, pour développer l'agriculture en Afrique

L'agriculture en Afrique a été au cœur de nombre de discussions du président de la Banque africaine de développement (BAD), Akinwumi Adesina, avec les responsables politiques et économiques du Maroc lors de sa visite de travail à Rabat la semaine dernière.

Un enjeu de taille si on considère que 85 % des investissements directs étrangers du Maroc sont en Afrique, le Royaume étant aussi le troisième exportateur sur le continent, derrière l’Afrique du Sud et l’Egypte, a rappelé Akinwumi Adesina.

Entre autres projets, le président de la BAD la proposé de "créer avec le Maroc un fonds de private equity" pour doper les investissements dans l’agriculture en Afrique. "Loin d’exprimer un refus, les autorités marocaines ont promis d’y réfléchir", souligne la BAD.

D'autre part, le PDG du groupe OCP, Mostafa Terrab, a reçu jeudi le patron de la BAD, lui exposant le plan de développement de son groupe qui cible le développement de la chaine de valeur des engrais et de l’écosystème agricole dans une quinzaine de pays, notamment son unité Africa Fertilizer Complex inauguré par le roi Mohammed VI en février dernier. Rappelons que ceci permet la construction d’usines d’engrais localement, le développement de capacités de logistique et distribution, ainsi que l’investissement dans la recherche pour le développement de formules adaptées aux besoins des sols et des cultures. Rappelons aussi qu'en début d'année, l'OCP a créé une filiale dédiée au continent, OCP Africa.

A cet effet, le Président de la BAD s’est engagé à accompagner ces différentes initiatives du Groupe OCP en faveur du continent africain. Plusieurs pistes de collaboration futures pour le développement agricole en Afrique, sans autres précisions.

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +