25 septembre 2019 - 18:02 |

Sésame : l’interprofession se mobilise au Burkina Faso

Améliorer le cadre politique et réglementaire de la filière sésame au Burkina Faso telle est l’ambition de l’Interprofession sésame du Burkina (INTERSEB) en sillonnant huit régions du Burkina Faso avec sa caravane de plaidoyer financée par l’ONG américaine Lutheran World Relief (LWR).

La caravane s’est arrête lundi à Bobo- Dioulasso, donnant l'ocasion à Abdou Moumouni Ouédraogo, membre du conseil d’administration de l’INTERSEB de faire le point sur la filière.  Il a notamment regretté que certains engagements pris par l’Etat ne soient pas respectés, selonnotre confrère lefaso.net. Ainsi, le prélèvement de la taxe à l’exportation de FCFA 10 000 par tonne et dont une partie (80%, les 20% restant revenant à l’Etat) doit être reversée à l’interprofession ne l’a pas été sur les FCFA 600 millions collectés. En outre, Abdou Moumouni Ouédraogo déplore que l’Etat n’appuie pas le respect du prix plancher du sésame, prix en dessous duquel le sésame ne peut être vendu. Pour la campagne de commercialisation 2018/19, démarrée au 1er décembre, le prix minimum d’achat a été fixé à FCFA 600 le kilo pour le sésame blanc (1ère catégorie) et à FCFA 575 le kilo pour le sésame bigarré (2ème catégorie).

Deuxième filière d’exportation du Burkina Faso après le coton, le sésame est  en pleine expansion avec une production de plus de 250 000 tonnes en 2018. En plus du pladoyer, la caravane donne aussi l'opportunité aux producteurs et acteurs de la filière de formuler leurs demandes et préoccupations. 

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +