25 novembre 2012 - 23:41 |

Les importations illicites de riz coûtent cher au Nigeria

50% des importations seraient issues de la contrebande


(23/11/212) Plus de 32 milliards de naira (environ €156 millions), c’est la perte estimée pour le pays de la contrebande de riz entre janvier et octobre de cette année, a déclaré le président de la Rice Millers, Importers & Distributors Association of Nigeria (Rimidan), Tunji Owoeye. Il a précisé qu’environ la moitié des 3,7 tonnes de riz importées le sont en contrebande dans le pays et ce en dépit de vigoureuses campagnes.
Cette recrudescence de la contrebande menace l’investissement de ses membres dans les usines, les machines et le matériel qui se situent à 200 milliards de naira au milieu de cette année. Les membres de Rimidan contribuent à environ 84 des 1,8 million de tonnes de riz produites dans le pays.
Selon, le département américain de l’Agriculture (USDA), les importations de riz en 2011/12 ont progressé de 500 000 tonnes à 3 millions de tonnes (Mt), contre 2,5 Mt prévues au deuxième trimestre 2012. Une hausse consécutive aux importateurs qui, en prévision de la hausse des taxes, ont accru leurs stocks. Et le mouvement devrait se poursuivre avant la nouvelle augmentation de la fin de l’année. En effet, depuis le 1er juillet, le gouvernement du Nigeria a introduit de nouvelles taxes sur le riz, qui s’élèvent à 30
sur les importations de riz brun et de 50% sur le riz usiné. Mais au 31 décembre 2012, la taxe sur le riz usiné devrait être portée à 100%. Ces nouveaux tarifs ont provoqué un gonflement des stocks par les importateurs et accru les importations illicites en provenance des pays voisins. En Environ 100 000 tonnes de riz en provenance du Bénin et du Cameroun, seraient rentrées clandestinement au Nigeria. Et les échanges devraient s’amplifier.
La production de riz au Nigeria devrait progresser de 200 000 tonnes en 2012/13 pour atteindre 2,9 millions de tonnes (Mt), selon l’USDA.
Pays: 
Filières: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +