26 janvier 2015 - 00:00 |

A la veille de l'ouverture de la campagne, les Comités de veille de l'anacarde expliqués aux responsables ivoiriens

Le Conseil du coton et de l’anacarde a organisé à Bouaké, dans le centre de la Côte d'Ivoire, un atelier sur l’opérationnalisation des comités départementaux de veille pour le suivi de la commercialisation de l’anacarde, a rapporté hier abidjan.net.Une rencontre destinée essentiellement aux membres du corps préfectoral, aux directeurs régionaux et aux acteurs agréés.

Rappelons que ces comités de veille ont été institués par arrêté interministériel du 25 mars 2014 dans le cadre des réformes engagées par le Conseil du coton et de l’anacarde pour arriver à une rémunération équitable des acteurs de la filière. Ils ont pour objectif de sensibiliser les acteurs de la filière au respect des réglementations en vigueur, communiquer au Conseil du coton et de l’anacarde les différentes violations et arbitrer les conflits entre les acteurs de la filière. 


Présidé par le préfet, chaque comité comprend le directeur départemental de l’Agriculture, le chef d’antenne du Conseil du coton et de l’anacarde, le chef de zone Anader et le directeur départemental du Commerce, de l’artisanat et de la promotion des PME.

Pour la campagne 2014/15 de l’anacarde qui démarre en février, le Conseil du coton et de l’anacarde attend une production de 600 000 tonnes (t) de noix brutes de cajou dont 540 000 t destinées à l’exportation et 60 000 t à la transformation locale.

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +