26 février 2021 - 17:02 |

Le Mali et la FAO "Main dans la Main" pour accélérer la transformation agricole

Le Mali et la FAO ont lancé mardi l’initiative « Main dans la Main » (MdM) afin d’accélérer la transformation agricole ainsi que le développement rural durable.

Cette initiative consiste à rassembler des données géospatiales, biophysiques, socio-économiques et des analyses de pointe dans le but d’identifier des territoires capables de devenir les piliers de la transformation agricole malienne, et de favoriser une gestion durable des ressources naturelles. Elle permet à chaque pays de disposer de « données factuelles, de techniques d'analyse et d'outils sophistiqués pour identifier les meilleurs moyens d'accroître les revenus et de réduire les inégalités et la vulnérabilité des populations pauvres en milieu rural », peut-on lire.

Le gouvernement ambitionne de faire du Mali une puissance agricole exportatrice de denrées agricoles. « Main dans la Main » est une priorité pour le Mali qui fait partie des pays pilotes de ce projet, parmi lesquels on compte dix autres pays : l’Angola, le Burkina Faso, le Cap-Vert, l’Ethiopie, le Gabon, la Guinée Bissau, le Niger, le Nigeria, le Rwanda et le Zimbabwe.

En effet, le Mali fait face à des contraintes structurelles, aux conséquences du changement climatique qui entrainent des sécheresses, des inondations et des invasions acridiennes notamment, et à la pandémie mondiale qui impactent fortement le secteur agricole.

Il semble que l’acquisition de données fiables pour l’agriculture africaine soit dans l’air du temps. Dernièrement, le Lacuna Fund a exprimé son souhait de disposer de donnés en Afrique qui aideront à répondre aux défis de la sécurité alimentaire, à stimuler les opportunités économiques, et offrir aux chercheurs, aux agriculteurs et aux décideurs politiques des données fiables et de meilleures qualités (Lire : Le Lacuna Fund mise sur l’intelligence artificielle dans l’agriculture en Afrique).

De même, la FAO travaille à la collecte de donnée géospatiale depuis de nombreux mois. L’agence spécialisée œuvre à utiliser des outils numériques pour développer l’agriculture, si bien que le directeur général de la FAO, QU Dongyu, déclarait en septembre dernier, au cours de l’inauguration du nouvel outil Earth Map : « Je suis convaincu que la transformation de nos systèmes alimentaires pour nourrir le monde se fera avec une agriculture numérique […] Nous devons rendre les technologies numériques accessibles à tous ». (Lire : Grâce à Earth Map, Google et la FAO offrent à chacun la possibilité d’observer le changement climatique).

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +