26 mars 2018 - 15:45 |

Percée du groupe marocain OCP sur le marché des engrais en Afrique

Les exportations d’engrais de l’Office chérifien des phosphates (OCP) en Afrique ont grimpé de près de 50% en 2017 pour atteindre 2,5 millions de tonnes, contre 1,7 Mt en 2016 soulignant sa stratégie de conquête des marchés africains depuis la création de sa filiale OCP Africa  (cf. nos informations).

Globalement sur l’année 2017, le chiffre d’affaires de l’OCP a progressé de 14% à 48 503 millions de dirham (€4,3 milliards), grâce à une hausse des volumes, avec une croissance de 40% des ventes de roche et de 24% de celles d’engrais. Les engrais représentent 54% des ventes totales du groupe, la roche 21% et l’acide phosphorique 15%. Quant au bénéfice brut, il s’élève à 31 604 millions de dirhams, en hausse de 9%. En revanche, la marge EBITDA a baissé à 26% contre 30% en 2016.

Après une première phase d’investissement achevée en 2017, l’OCP a lancé la seconde phase de son plan de développement pour un montant de 75 milliards de dirham sur 10 ans avec l’objectif de capter 50% de la demande additionnelle d’engrais sur le marché international. L’OCP l’estime à 25-27 millions de tonnes sur la prochaine décennie. La première phase, de 75 milliards de dirham également, a permis notamment au groupe marocain de doubler sa capacité minière, de tripler sa capacité d’engrais, de construire le pipeline et de doubler la capacité du port de Jorf Lasfar.

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +