26 mai 2020 - 15:37 |

L'Afrique de l'Ouest plutôt bien approvisionnée en engrais

Les membres de l'Association ouest-africaine de l'engrais (Wafa, de son sigle anglais) ont constitué des stocks en prévision des perturbations de la chaîne d’approvisionnement due au Covid-19, et plus rapidement que les années précédentes. A la mi-mai, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Mali, le Nigeria et le Sénégal avaient importé à eux seuls environ 1,1 million de tonnes (Mt) d’engrais ; dans ces pays, 80 % des besoins de la saison sont déjà en stock, lit-on dans le dernier bulletin de l'Observatoire ouest-africain des engrais. Cependant, les petits marchés comme le Libéria, le Niger et la Sierra Leone ont couvert moins de la moitié de leurs besoins pour cette saison.

Treize des 17 pays de la région ont mis en place des programmes de subvention aux engrais. Sept d’entre eux subventionnent plus de 50 % du marché national des engrais. Avec 80% de leur marché subventionné, le Ghana et le Sénégal, ont les plus gros programmes par rapport à la taille de leur marché respectif, est-il encore précisé.

Notons qu'en général, en Afrique de l'Ouest, les engrais ne paient pas de droits de douane alors que les semences et les pesticides ne sont taxés qu’à hauteur de 5 %.

Rappelons que WAFA représente les intérêts du secteur privé des engrais en Afrique de l’Ouest ; il compte 60 membres dans 12 pays qui représentent plus de 90 % de tous les engrais importés et produits en Afrique de l’Ouest.

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +