26 juillet 2017 - 14:15 |

Le Burkina Faso lance sa campagne de reforestation 2017

La campagne de reforestation 2017 au Burkina Faso a été lancée hier à Loumbila, sur le site du Service national de développement (SND), par le ministre en charge de l'Environnement, Nestor Bassière.

Une année durant laquelle les espèces locales sont à l'honneur, le thème retenu étant  ‘’Promouvoir les espèces locales pour le développement d’une économie verte au Burkina Faso’’.

"Les superficies forestières ont régressé en moyenne entre 110 500 et 160 000 ha par an au cours des 20 dernières années", a souligné le ministre, rapporte lefaso.net. "Les statistiques des campagnes de reforestation passées indiquent que les résultats obtenus à ce jour ne sont pas à la hauteur des investissements consentis par l’Etat et ses partenaires, et restent toujours en deçà des attentes des producteurs. En effet, on enregistre un relatif faible taux de survie des plants mis en terre, moins de 40%", a précisé Nestor Bassière.

En cause, selon le ministre, la divagation des animaux, la persistance des feux de brousse, la sécheresse, le manque d’entretien et de suivi des plants, la mauvaise qualité de certains plants, ou encore l’inadaptation de certaines espèces aux sites de reboisement, rapporte notre confrère. D'où la volonté de recourir davantage à des espèces locales, plus adaptées, à identifier des sites sécurisés pour les opérations de reboisement et surtout à engager les "4 luttes" : luttes contre la divagation des animaux, les feux de brousse, la coupe abusive du bois et "le péril plastique".

"Il est prévu, pour cette campagne, la production de 11 658 800 plants, dont 6 000 000 de plants d’espèces locales seront mis en terre dans le cadre de la création et de la restauration des formations forestières au niveau des 13 régions du pays", a annoncé Nestor Bassière, selon notre confrère.

Secteurs: 

Newsletters

Inscrivez vous à notre Newsletters

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +