26 septembre 2007 - 22:17 |

Bientôt du jatropha dans les moteurs mozambicains

$ 550 millions investis dans les énergies renouvelables


$ 550 millions seront injectés dans des projets de bio-carburants, a déclaré fin août la compagnie pétrolière mozambicaine , Petromoc. Ceci permettra non seulement de créer 800 emplois mais devrait fournir au bout de 7 ans 226 millions de litres d’éthanol et de bio-diésel, a expliqué à l’agence Reuters le patron de la firme, Eugenio Silva. Pour ce faire, 74 000 ha à travers le pays seront dédiés à la culture de canne à sucre et de jatropha.
Le jatropha est une plante des régions semi-arides dont on parle beaucoup depuis quelques années: elle produit une huile aux propriétés comparables à celles du diesel. La plante fournit chaque année entre 1 et 4 kg de graines. Or, chaque graine contient environ 35% d’huile; huit kilos de fruits donnent 1,5 litre de bio-carburant. Les arbustes produisent des fruits pendant 50 ans. La plante pousse à l’état sauvage à Madagascar, au Mozambique, en Egypte, mais ausi en Amérique centrale, en Amérique du Sud ou encore en Inde, au Cambodge, au Laos et dans plusieurs pays du Sahel. Au Mozambique, elle sera aussi plantée.
Les autorités mozambicaines ont identifié le jatropha, le ricin, le palmier à huile et les noix de coco comme fournissant un grand potentiel pour la production de bio-diésel, tandis que la canne à sucre, le maïs et le manioc pourront être utilisés à la fabrication d’éthanol.
Filières: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +