26 septembre 2017 - 12:15 |

L'indice Agro-biodiversité pour diversifier la production alimentaire mondiale

Comment rendre notre système alimentaire vulnérable plus résistant, durable et nutritif ? Par des investissements dans l’agro-biodiversité affirme Bioversity International qui vient de publier un guide Mainstreaming Agrobiodiversity in Sustainable Food Systems

«La biodiversité agricole représente une approche révolutionnaire des systèmes alimentaires et de la nutrition et prend progressivement forme en tant que ressource essentielle pour aider tous les pays à réaliser plusieurs des objectifs de développement durable», a commenté  Pierfrancesco Sacco, représentant permanent italien auprès de la FAO.

Sur les 7 000 espèces végétales comestibles, seulement 30 sont utilisées par les systèmes alimentaires modernes pour nourrir la population. 80% des terres affectées à la culture des céréales cultivent uniquement du blé, du maïs et du riz, observe Bioversity International. Une dépendance qui augmente les risques de chocs, qui sont amplifiés avec le changement climatique.

Le guide détaille une gamme d'aliments abordables et riches en éléments nutritifs qui peuvent alléger le fardeau de la malnutrition qui affecte deux milliards de personnes, comme la banane To'o à base de vitamine A ou le poisson darkina, riche en fer et en calcium. Sont également mis en évidence, les variétés traditionnelles résistantes aux chocs climatiques comme le blé dur éthiopien tolérant la sécheresse ou le canahua, une céréale andine, résistante aux gelées et riche en acides animées. En outre, il fait valoir que les pratiques basées sur la biodiversité comme la culture intercalaire d'arbres avec des légumes et des cultures rotatives peuvent augmenter considérablement la teneur en carbone et en azote dans le sol, pour reconstituer les 33% des terres cultivées dans le monde qui sont dégradées.

Un indice pour encourager les investissements

Un indice agro-biodiversité, financé par la Commission européenne, devrait être lancé à la fin de 2018 et comportera des critères concrets pour mesurer les progrès vers une plus grande agro-biodiversité. «L'utilisation de la biodiversité peut être stimulée par les mécanismes du marché», a déclaré Roberto Ridolfi, du département de coopération et de développement de la Commission européenne. «À l'avenir, peu à peu, cela deviendra une bonne pratique sur le marché boursier».

Le mécanisme classera les entreprises en fonction de leurs efforts pour promouvoir la biodiversité et pourra être utilisé par les gouvernements pour mesurer leurs propres initiatives agricoles.

Filières: 
Secteurs: 

Newsletters

Inscrivez vous à notre Newsletters

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +