27 janvier 2016 - 11:45 |

Citigroup voit le prix du cacao entre $ 2900 et 3000 en 2016

Hier, le cacao sur le marché à terme de New York, ICE Futures US, a clôturé à $ 2 829 la tonne et ce devrait être à peu près ce niveau de prix auquel la fève devrait flirter durant toute cette année 2016, prévoit Citigroup dans une notre de recherche publiée hier.

La banque américaine d'investissement a revu à la baisse de 7% ses prévisions de prix, estimant maintenant que la tonne de cacao devrait osciller entre $ 2 900 et $ 3 000.

Ceci dit, Citigroup estime qu'il y a 40% de chance pour que les prix descendent en dessous des $ 2 900 et  tombent jusqu'à $ 2 500 d'ici le 4ème trimestre. En revanche, il n'y aurait que 10% de chance pour que les prix dépassent les $ 3 000 et atteignent les $ 3 600.

La raison ? Le quasi équilibre du marché mondial : la banque estime que la campagne 2015/16 (octobre/septembre) se placera dans une fourchette allant d'un déficit de 30 000 tonnes (t) à un excédent de  30 000 t.

Ce relatif équilibre s'explique par plusieurs facteurs. D'une part, les risques météorologiques, dont El Niño, s'estompent tant en Côte d'Ivoire qu'au Ghana, les n° 1 et 2 mondiaux. Face à cela, le ralentissement économique dans les pays émergents, conjugué aux prix actuellement élevés des fèves, devraient entrainer un ralentissement de la croissance de la demande mondiale en cacao : les broyages mondiaux sont estimés par Citigroup atteindre 4,12 millions de tonnes (Mt), soit une croissance négative pour la deuxième année consécutive. Enfin, la Côte d'Ivoire, leader mondial, ne présente quasiment aucun risque géopolitique actuellement, contrairement à la période 2011-2013.

 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +