27 janvier 2021 - 21:07 |

Le Mali tente de contenir son inflation

Au Mali, le gouvernement tente de contenir l’inflation des produits alimentaires. Il a déjà suspendu la TVA sur l’importation et les achats locaux de graines de coton, selon un communiqué de la direction générale du Commerce, de la consommation et de la concurrence (DGCCC) rapporté par notre confrère du Journal de l’économie malienne (Lejecom).

 

L’augmentation du prix du litre d’huile alimentaire sur le marché national est due à la baisse de la production locale de l’huile (couvrant environ 84% des besoins de consommation nationale) et des importations ivoiriennes, selon la DGCCC.

 

Mais l’impact de la cise va au-delà du coton et impacte négativement l’approvisionnement du Mali en produits de première nécessité et renchérit les produits alimentaires, notamment l’huile de palme, le sucre et le blé (lire notre article : Montagnes russes pour les matières premières agricoles en 2020).

La DGCCC a aussi entamé des discussions avec les acteurs dans la filière blé/farine/pain meuniers car le prix fournisseur du sac de farine a aussi augmenté cette semaine suite à l’envolée des cours du blé sur le marché international.

Quant au sucre, son prix moyen est stable sur le marché national, en dépit de la hausse des cours mondiaux car l’offre sur le marché national est bonne. Le 5 décembre 2020 a été lancé la campagne 2020/21de commercialisation du sucre local.


 

Mots-clés: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +