27 janvier 2021 - 17:57 |

Un grand nom de la politique des matières premières s'éteint : l'Ivoirien Guy-Alain Gauze

L’ancien ministre ivoirien Guy-Alain Gauze, 68 ans, est décédé la nuit dernière, annonce sur Facebook Thérèse Houphouët-Boigny, l’ex-Première Dame. Selon l’AIP,  il aurait succombé à la Covid-19.

 

Proche du président Félix Houphouët-Boigny, Guy-Alain Gauze a entamé à l’âge de 37 ans sa carrière consacrée aux matières premières agricoles et à leurs échanges internationaux. Il sera, de 1989 à 1993, ministre délégué auprès du président Félix Houphouët-Boigny chargé des Matières premières puis ministre délégué auprès du Premier Ministre chargé des Matières premières.

De 1993 à 1998, il sera ministre des Matières premières, chargé des filières agricoles des négociations et de la mise en œuvre des Accords internationaux de produits de base (café, cacao, caoutchouc, coton) et des Protocoles ACP-UE sur les produits de base (sucre, banane…), du suivi et de la gestion des marchés à terme (Londres et New York), selon sa biographie officielle.

En 1998, il est ministre du Commerce extérieur avant d'être nommé en 2000 ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire auprès du Bénélux (Belgique, Pays-Bas et Luxembourg) et auprès des Communautés européennes (2000-2002). Il sera ensuite Représentant permanent auprès de l’Office des Nations Unies et de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) à Genève de 2006 à ce jour. A ce titre, il a négocié pour la Côte d’Ivoire les Accords de coopération ACP-UE, de Lomé II (1980-1985), de Lomé III (1985-1990), Lomé IV (1990-2000) et Cotonou (2000).

Il a été président du Comité ACP des produits de base et porte-parole ministériel ACP pour les produits de base des Conventions de Lomé III et Lomé IV et porte-parole ministériel des pays ACP producteurs de Bananes auprès de l’Organe de Règlement des Différends (ORD) de l’OMC (1993-1999).

Guy-Alain Gauze a été président du Comité ACP du Développement durable et des pays les moins avancés (Bruxelles, 2001). Il a présidé, en qualité de ministre des Matières Premières, le Conseil international du Café (OIC) et le Conseil International du Cacao (ICCO) à Londres entre 1989 et 1999.

Il fut président et porte-parole de l’Organisation interafricaine du café (OIAC), président et porte-parole de l’Alliance des pays producteurs de cacao (Cocoa-Alliance) et gouverneur au titre de la Côte d’Ivoire du Fonds Commun des Produits de base (Pays-Bas) – Porte-parole des pays producteurs de cacao au sein du Comité du Codex-Alimentarus de la Fao à Berne et à Thun, (Suisse).

Il a été porte-parole des producteurs de caoutchouc pour les négociations de l’Accord international sur le Caoutchouc sous les auspices de la CNUCED, et Porte-parole de l’UEMOA aux négociations de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) à Seattle (USA). L’Ambassadeur Guy-Alain GAUZE a été Chef de délégation pour les négociations de la dette publique bilatérale de la Côte d’Ivoire avec le Club de Paris (1992) en sa qualité de membre des Comités interministériels des matières premières, de la mobilisation des ressources extérieures, de la réforme des filières café/cacao, de la privatisation et de la politique d’ajustement structurel en Côte d’Ivoire.

Entre de nombreux autres titres et fonctions, Guy-Alain Gauze a rédigé « De la nécessité d’une coopération entre pays producteurs et consommateurs de matières premières », « Quelle place pour les pays africains dans la globalisation ? », « Livre blanc sur la proposition de Directive cacao/chocolat de la Commission de l’Union européenne », « L’Europe face aux enjeux stratégiques de l’équilibre alimentaire mondial », « Systèmes d’Intégration économique en Amérique latine ».
 

Filières: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +