27 mars 2020 - 16:44 |

Le Nigeria en ordre de bataille face au coronavirus

Face à la montée de la menace du coronavirus, le Nigeria, fort de ses 200 millions d'habitants, a pris d'importantes mesures ces derniers jours.

Tout d'abord, la Banque centrale du Nigéria (BCN) a suspendu mercredi les ventes de devises par les bureaux de change (BDC) et ce jusqu’à nouvel ordre. Il s'agit ainsi de protéger le naira suite à une dévaluation causée par l’épidémie de coronavirus et par la chute des prix du pétrole, souligne Reuters.

La semaine dernière, la banque centrale de la plus grande économie d’Afrique a dévalué de 15 % le naira qui est passé de N360 pour $1 à N380. Depuis, le naira est tombé à N361puis, jeudi, à N383,25. Sur le marché informel, la monnaie s'échangeait hier à plus de N400 pour $1.

Aminu Gwadabe, président de l’Association des bureaux de change du Nigeria (ABCON) conseille à la population de ne pas se ruer à l'achat de devises, assurant que la CBN dispose de suffisamment de réserves pour approvisionner les BDC dès lors qu’ils reprendront leurs activités. « Si vous faites du commerce, faites attention à ne pas tomber entre les mains des agences de sécurité. Ne vous engagez pas à donner des taux au marché noir, au commerce de rue, car cela pourrait créer une violation de la réglementation », souligne le président de l’ABCON.

D'autre part, hier, le président Muhammadu Buhari a annoncé que seuls les navires ayant été en mer pendant plus de deux semaines pourront accoster dans les ports nigérians, à l'exception des pétroliers et méthaniers car il y avait sur ces navires peu de contacts humains, a précisé le chef de l'Etat. Notons qu'un peu plus tôt dans la journée d'hier, le Nigeria Centre for Disease Control avait annoncé que 14 nouveaux cas de coronavirus avaient été détectés dont 6 sur un navire ; le nombre total de cas serait officiellement de 65. Les frontières terrestres et les aéroports internationaux ont été fermés la semaine dernière.

Le gouvernement a également interdit l’entrée aux ressortissants de pays ayant signalé plus de 1 000 cas de coronavirus sur leur territoire et a limité les rassemblements de plus de 20 personnes. « Il n'y aura plus de jours de marché pour une période provisoire de deux semaines », a-t-il été signalé.

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +