27 avril 2015 - 00:00 |

Les producteurs africains de sucre doivent se concentrer sur les marchés régionaux

Les producteurs africains de sucre devraient être attentifs à  la croissance des marchés régionaux avant  que l'Union européenne démantèle les quotas de production à partir de 2017,  a déclaré le  ministre nigérian de l'Agriculture du Nigeria, Akinwumi Adesina.

Jusqu’à présent et en vertu de son régime protecteur sur le sucre, l’UE  a été un importateur net de sucre. Toutefois, le secteur européen de la betterave devrait gagner en compétitivité  et l’UE pourrait alors devenir  un exportateur net de sucre blanc quand  Bruxelles démantèlera ses  quotas de production en octobre 2017.

"L'Afrique a besoin de réduire les obstacles au commerce ... ainsi  beaucoup de sucre pourra circuler  sur les marchés en Afrique"  indique Akinwumi Adesina, qui est aussi   l'un des huit candidats présélectionnés pour devenir président de la Banque africaine de développement (BAD). Le commerce régional pourrait ouvrir de nouveaux marchés aux producteurs de sucre d'Afrique et aider à soutenir l'industrie, affirme Akinwumi Adesina.  Car les pays africains devaient accroître leur capacité de raffinage  afin de monter dans la chaîne de valeur mondiale des produits de base,  ajoute le ministre de l’Agriculture.

"Ce dont nous avons besoin c’est  de  continuer à  accroître la productivité des plantations de sucre ..., pour augmenter la capacité de raffinage, puis s’assurer qu’il y a beaucoup plus d'investissements dans les infrastructures."

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +