27 avril 2021 - 17:25 |

La campagne mondiale cacao 2021/22 sera déficitaire de 80 000 t, selon Rabobank

Après un excédent de 123 000 tonnes (t) en 2020/21, la campagne cacaoyère mondiale 2021/22 pourrait enregistrer un petit déficit de 80 000 t, estime Rabobank. En cause, une consommation qui se redresse -comme en ont témoigné les derniers chiffres de broyages- et une météo plus sèche que d’habitude en Afrique de l’Ouest.

Alors, certes, la situation actuelle est excédentaire mais ceci devrait se résorber au cours des six prochains mois et peut-être 12 prochains mois, souligne l’analyste Andrew Rawlings.

Un scénario qui semblerait insuffisamment pris en compte par les marchés et donc peu répercuté dans les niveaux actuels de prix, estime le spécialiste. En effet, la performance du cacao sur les marchés à terme est en-deçà des autres matières premières agricoles cette année. L’intérêt ouvert sur les marchés et les options sont à leur plus faibles niveaux en six ans, précise-t-il.

Selon Rabobank, la production en Côte d’Ivoire passerait de 2,21 millions de tonnes (Mt) en 2020/21 à 2,15 Mt la campagne prochaine. La demande mondiale, quant à elle, serait en hausse, passant de 4,76 Mt à 4,9 Mt d’une campagne à l’autre. Rabobank estime que les broyages mondiaux pourraient augmenter de 8% au deuxième trimestre. Un avis qui n'est pas partagé par plusieurs autres analystes.

Actuellement, le niveau de prix du cacao sur le marché à terme de New York est de 15% inférieur à celui d’avant la pandémie, soit avant février-mars 2020.

Pays: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +