27 juin 2018 - 16:00 |

Lancement du Mécanisme de financement de l'agriculture au Togo

Après une semaine de formation début juin par des experts nigérians (lire nos informations), le Mécanisme incitatif de financement de l'agriculture (Mifa) a été officiellement lancé lundi au Togo par la Banque africaine de développement (BAD), le gouvernement togolais et le Nigeria Incentive Based Risk Sharing System for Agricultural Lending (NIRSAL).

Le Mifa "entre dans le cadre de la stratégie de transformation agricole du Togo", a souligné le président de la BAD, Akinwumi Adesina. "Il vise à réduire le risque de crédit aux agriculteurs et à leur permettre un meilleur accès au financement", à l'instar du Nirsal au Nigeria.

"Une fois mis en œuvre, le Mifa devrait accroître les prêts bancaires au secteur agricole, réduire les taux d'intérêt, et permettre à un million d'agriculteurs d'avoir accès au crédit au cours des trois à cinq prochaines années", a-t-il poursuivi.

Rappelant que l'agriculture représente plus de 46% du PIB, le Premier ministre Komi Sélom Klassou a souligné que le Mifa est "une réponse pragmatique à l'épineux problème que rencontrent les petits exploitants agricoles qui reçoivent un faible soutien financier en raison des risques élevés qu'avancent les institutions financières, entre autres la fragmentation des chaînes de valeur et les changements climatiques… Le Mifa va permettre une approche intégrée des chaînes de valeur."

0,6% des projets de la BAD au Togo sont agricoles

La BAD, dans son communiqué, profite de l'occasion pour dresser un bilan de la mise en place d'un autre mécanisme, l'AgriPME, un système permettant aux agriculteurs d'avoir accès aux engrais via leur téléphone portable.

Ainsi, au cours de la première année de déploiement d'AgriPME (campagne agricole 2016/17), 77 540 agriculteurs ont pu recourir à des engrais, dont 38 % de femmes, souligne le communiqué. Le gouvernement a ainsi pu mieux cibler les agriculteurs et fournir des intrants agricoles subventionnés. Au total, 40 000 t d'engrais ont été distribuées aux agriculteurs, contre 30 000 tonnes en moyenne sur la période 2009-2015, soit une augmentation de 45%, permettant au gouvernement d'économiser FCFA 3,5 milliards.

Notons que la BAD a, en cours, 13 projets au Togo, pour un total de $ 297,8 millions, les projets agricoles ne représentant que 0,6% de ce total.

Pays: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +