27 juillet 2008 - 15:38 |

Bananes : l’UE et les pays latino-américains sont parvenus à un accord

Demeure l’approbation des pays ACP

(27/07/08) La Commission européenne et les pays latino-américains sont parvenus le 27 juillet à un accord mais les pays ACP mais aussi la France et l’Espagne, producteurs de bananes, demeurent opposés.
La proposition de Pascal Lamy faite la semaine dernière (cf. http://commodafrica.com/fr/actualites/matieres_premieres/banane4) a été accepté avec une réduction supplémentaire. Les droits de douanes sur les bananes « dollars » s’élèveront à 114 euros d’ici 2016, après une baisse initiale à 148 euros en 2009, contre 176 euros actuellement. Cet accord doit encore être approuvé par les pays Afrique Caraïbes Pacifique (ACP) ainsi que certains membres de l’Union européenne, comme la France et l’Espagne, où la banane est cultivée dans les Caraïbes (les Antilles) et aux Canaries.
Les délégués espèrent parvenir à un accord final sur la banane et autres produits tropicaux avant la reprise des discussions au niveau des ministres sur le cycle de Doha dimanche soir à Genève. Mais le Cameroun, parlant au nom des exportateurs de bananes des pays ACP, a indiqué dans l’après-midi que l’accord était inacceptable en l’état.Le ministre camerounais du Commerce du Cameroun, Luc Magloire Atangana Mbarga, a estimé qu’il y avait “un risque réel” que le différend sur la banane bloque l’ensemble des négociations du cycle de Doha. ”Il y a un risque réel mais il ne faut pas que le chantage entre dans les négociations commerciales”, a dit le ministre à la presse avant d’entrer en réunion avec des responsables de l’UE. Il a indiqué que le Cameroun voulait un soutien financier pour compenser les revenus à l’export qui seront perdus au profit des concurrents des pays d’Amérique latine ainsi qu’un délai de grâce de deux ou trois ans avant l’abaissement des droits de douane de l’UE.
Les négociations sur la libéralisation des échanges entre les membres de l’Organisation mondiale du Commerce (OMC) dans le cadre du cycle de Doha ont été prolongées jusqu’à 30 juillet Elles devaient initialement s’achever le 26 juillet.

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +