27 juillet 2016 - 14:15 |

Aux veilles de la réunion Chine-Afrique, l'agriculture bousculée par de nouveaux secteurs ?

La Chine augmentera graduellement son aide à l'Afrique, a déclaré, hier à Beijing, Shu Luomei, une responsable du Département des affaires d'Asie de l'Ouest et d'Afrique du ministère du Commerce. Une déclaration à la presse faite juste avant la tenue, vendredi, de la réunion des coordinateurs sino-africains sur la mise en œuvre des actions résultant du Forum sur la coopération sino-africaine, qui avait eu lieu à Johannesburg en décembre 2015.

"L'aide chinoise à l'Afrique est déployée conformément aux capacités chinoises. L'aide à l'Afrique représente une proportion limitée du PIB chinois", a-t-elle indiqué. Depuis 2012, la Chine a a prêté aux pays africains plus de $ 20 milliards (€ 18,2 milliards) pour soutenir les infrastructures, l'investissement, les petites et moyennes entreprises, l'agriculture et le secteur manufacturier, souligne l'agence Xinhua.

Lors du Sommet de Johannesburg, la Chine avait annoncé 10 grands axes de la coopération sino-africaine pour les trois années suivantes, soutenus par $ 60 milliards (€ 54,5 milliards).

La coopération économique sino-africaine s'est diversifiée ces dernières années et s'est élargie aux commerce, infrastructures, investissement industriel, à la finance, la logistique et l'aviation régionale, a-t-elle précisé, ne citant plus l'agriculture, selon les propos rapportés par l'agence de presse chinoise.

"L'investissement chinois en Afrique a représenté ces dernières années l'un des points forts de la coopération économique et commerciale sino-africaine. Il devrait permettre d'élever les relations économiques sino-africaines à un nouveau niveau dans les années à venir", a-t-elle noté.

Selon les données du ministère, les investissements chinois non financiers en Afrique ont bondi de 10% entre les premiers trimestres 2015 et 2016, pour dépasser $ 1,3 milliard (€ 1,18 milliard).

Mots-clés: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +