28 avril 2009 - 11:02 |

Un marché secondaire des licences d'exportation de riz s'est créé en Egypte

Le pays a exporté 91 000 t de riz depuis février (28/04/09)

Depuis que le gouvernement égyptien a assoupli, en février dernier, son interdiction d’exporter du riz, le pays a vendu sur les marchés internationaux 91 000 t. Rappelons qu’en mars 2008, l’Egypte avait interdit toute exportation de riz pour faire face à la flambée des cours de la céréale. En février, il avait assoupli la mesure en autorisant les entreprises qui fournissent du riz sur le marché national via les appels d’offres que l’Etat conduit, à exporter le même volume. En revanche, la taxe sur les exportations a été relevée de 300 livres égyptiennes (E£) à 1000, soit $ 177, 35.
A noter que cet assouplissement de l’interdiction a donné lieu à la création, sur le marché égyptien, d’un véritable marché secondaire des licences d’exportation octroyées par la General Authority for Supply Commodities (GASC) aux entreprises qui fournissent le marché national, selon Hisham el-Attal, président du Comité riz au Conseil des exportations agricoles.
L’Egypte produit environ 4,6 millions de tonnes de riz blanc par an et sa consommation nationale est de 3,2 Mt, dégageant un surplus de 1,4 Mt. Le GASC achète environ 80 000 t de riz par mois.

Filières: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +