28 juillet 2017 - 12:45 |

Sud-Comoé Caoutchouc : Eugène Aka Aouélé s'inquiète de la disponibilité en matière première

Le président du conseil d’administration de Sud-Comoé Caoutchouc (SCC), Eugène Aka Aouélé, s’inquiète de l’exportation directe de l’hévéa par certains acheteurs, menaçant ainsi le développement de l’agro-industrie dans la filière, rapporte AIP.

"La SCC est entourée de 24 ponts-bascules qui exportent directement …", a indiqué le responsable hier à l’occasion d’une visite de l’unité de transformation de l’hévéa située dans la sous-préfecture d’Adaou (Aboisso) par le ministre de l’Agriculture et du développement rural, Mamadou Sangafowa Coulibaly, à l'occasion de la 6ème édition des Journées de l'administration agricole délocalisée (JAAD). La SCC vient de boucler un projet d’investissement de FCFA 2,5 milliards (€ 800 000) pour une 2ème chaîne de transformation prévue en 2018, d'où l'inquiétude du dirigeant qui espère que le projet de loi relatif à la réforme de la filière se penchera sur ce problème.

Installée en 2007, Sud-Comoé Caoutchouc a démarré ses activités de transformation de l'hévéa deux ans plus tard. Elle produit à ce jour 25 000 tonnes (t) de caoutchouc destiné à l’exportation et emploie 300 personnes.

Dirigée par le Belge Olivier Martin, SCC a pour spécificités, entre autres, un actionnariat en grande partie détenu par des planteurs de la région. SCC n’a pas de plantation mais achète chaque mois toute sa matière première auprès de 6 750 planteurs de la région. Sur 2016, avec les trois à quatre mois d'hivernage, ceci a représenté une valeur totale de FCFA 13 milliards (€ 19,7 millions), a précisé Aka Aouélé Eugène, qui a rappelé que SCC est la première usine du secteur à obtenir les certifications ISO 9001 et ISO 14001.

La visite du ministre Sangafowa s’inscrit dans le cadre de la 6ème édition des Journées de l’administration agricole délocalisée (JAAD) qui se tiennent de jeudi à samedi dans le Sud-Comoé autour du thème sur les réformes des filières palmier à huile et hévéa, ainsi que du foncier rural.

Secteurs: 

Newsletters

Inscrivez vous à notre Newsletters

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +