28 septembre 2018 - 13:58 |

L'agriculture n'est pas parmi les secteurs les plus porteurs de la croissance de l'Uemoa

Le taux de croissance du PIB réel de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa), est à 6,5% en glissement annuel au deuxième trimestre 2018, et attendu à 6,8% pour l'ensemble de l'année, en 2018, a annoncé le Conseil des ministres de l'Union réuni lundi.

Ainsi, le PIB enregistre une hausse d’un point par rapport à 2017, à attribuer au dynamisme des services de télécommunications, du tourisme et de l'hôtellerie ainsi qu'à l'essor des activités des bâtiments et travaux publics. L'agriculture ne figure donc pas parmi les secteurs les plus porteurs.

En revanche, l'agriculture a contribué à la décélération de l'inflation, avec un approvisionnement satisfaisant des marchés en produits céréaliers et en tubercules. En glissement annuel, le taux d'inflation est ressorti à 0,7% au deuxième trimestre 2018 après 0,9% au trimestre précédent.

A noter par ailleurs, une atténuation du déficit budgétaire, tandis que les transactions courantes avec l'extérieur se solderaient par un déficit de 7% du PIB en 2018 contre 7,2% observé en 2017.

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +