28 octobre 2015 - 12:30 |

Après Ebola, la situation agricole au Liberia se normalise peu à peu

Les situations alimentaire et agricole du Liberia se redressent petit à petit avec la régression, voire la disparition de l'épidémie d'Ebola : au 21 octobre, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) n'avait observé aucun nouveau cas. "Ceci contribue au redressement de certaines activités du quotidien, notamment au recours à la main d'œuvre et au petit commerce, et cela renforce le pouvoir d'achat des foyers par rapport à l'année dernière à pareille époque", souligne Fews Net.

Toutefois, les revenus découlant habituellement de la vente de viande de brousse (identifié comme grand vecteur de l'épidémie), des exportations d'huile de palme dans les pays voisins notamment la Côte d'Ivoire et le travail occasionnel sur les plantations d'hévéa en Côte d'Ivoire demeurent en-dessous de la moyenne.

Les récoltes satisfaisantes ce mois d'octobre en maïs, riz et légumes notamment accroissent les disponibilités alimentaires dans les foyers ce qui réduit la pression sur les marchés et contribue à stabiliser les prix.

Ce qui ne veut pas dire que le Liberia ne continuera pas à dépendre très fortement des importations de riz, notamment, comme chaque année. En effet, ces achats sur les marchés mondiaux représentent habituellement les deux tiers de sa consommation nationale et ce devrait encore être le cas pour 2015/16.

Mots-clés: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +