28 octobre 2016 - 13:45 |

Au Sierra Leone, plus de moitié de la population est en insécurité alimentaire

Au Sierra Leone, 3,5 millions de personnes, soit plus de la moitié de la population, sont en insécurité alimentaire et parmi elles 600 000 font face à de graves pénuries alimentaires  et sont incapables de faire face à de nouveaux chocs comme la sécheresse, des inondations ou encore  la fluctuation des prix des denrées alimentaire indique la FAO et le PAM dans un rapport publié hier.

Depuis 2010, le nombre de personnes souffrant d’insécurité alimentaire grave a augmente de 60%. Les districts les plus concernés sont ceux  de Kailahun, Kambia, Port Loko, Pujehun et Tonkolili .

S’il faut ternir compte de l’épidémie d’Ebola  sur la baisse de la sécurité alimentaire dans certains districts, notamment Kailahun et Kenema, dans la majorité des districts, l'insécurité alimentaire est un problème chronique, causée par des facteurs structurels qui affectent le système de production alimentaire et limitent la capacité des ménages à produire ou acheter suffisamment de nourriture, soulignent les organisations onusiennes.  

« Les résultats confirment que les conducteurs de l'insécurité alimentaire sont la faible productivité agricole, la pauvreté et un manque de résilience » affirme  Nyabenyi Tipo, représentant de la FAO en Sierra Leone. Il ajoute que la  production de riz a chuté de 15% au cours des cinq dernières années, et seulement 4% des agriculteurs cultivent suffisamment  de riz pour répondre à leurs besoins annuels. En moyenne, 99% des agriculteurs utilisent des outils manuels et seulement 10% ont accès à de meilleures variétés de semences, indique le rapport. 

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +