29 juin 2018 - 09:00 |

Le Brésil, n°1 mondial du café, aurait-il perdu des parts de marché ?

Le Brésil, n°1 mondial du café, aurait-il perdu des parts de marché ? C'est ce que se demande l'agence gouvernementale de statistiques agricoles Conab.

En effet, la production sur la campagne 2017/18 (avril/mars) a été faible, de l'ordre de 45 millions de sacs de 60 kg (Ms). Or, ses stocks en fin de campagne demeurent quasiment inchangés par rapport à la campagen précédente, ne glissant que de 0,4%,. Le Brésil aurait donc moins vendu de café.

Ce "glissement" des stocks est, cerets, très faible mais les entraine à leur plus faible niveau depuis 2012, à 9,82 Ms, dont 8,96 Ms d'Arabica et 867 557 sacs de Robusta ('conilon'). La plupart de ces volumes seraient détenus par des entreprises et coopératives privées, le gouvernement ne détenant que 128 000 sacs d'Arabica, aucune précision n'étant donné sur el Robusta.

 

Brésil : stocks de café à fin mars

en millions de sacs de 60 kg

Année

Arabica

Robusta

Total

Variation %

2011

8,23

1

9,23

3,3

2012

7,72

0,69

8,41

-8,9

2013

10,71

1,12

11,83

40,6

2014

14,16

1,05

15,21

28,6

2015

12,98

1,38

14,36

-5,6

2016

12,47

1,11

13,58

-5,4

2017

8,87

0,99

9,86

-27,4

2018

8,96

0,86

9,82

-0,4

Source : CONAB/Reuters

                                                               

Pour sa part, la campagne 2018/19 qui vient de démarrer -une année haute dans le cycle biennal du caféier- devrait atteindre le record de 58,04 Ms, avait estimé Conab fin mai. De cela, l'Arabica représenterait 44,33 Ms et le Robusta 13,71 Ms.

Une récolte record attendue de Robusta

Mais d'autres analystes et observateurs donnent des chiffres beaucoup plus élevés, notamment parce que la récolte de Robusta serait beaucoup plus forte cette année après les sévères sécheresses qui ont  impacté ses zones de production en 2015 et 2016, notamment  l'Etat d'Espirito Santo qui est la plus importante pour le Robusta. Notons que les caféiculteurs de cette région ont considérablement investi ces dernières années dans du matériel d'irrigation.

Certains avancent le chiffre de 18 Ms pour la production à venir de Robusta. Pour sa part, fin mai, l'attaché attaché agricole américain l'estimait à 15,7 Ms contre 12,4 Ms en 2017/18. Il estimait alors la récolte totale brésilienne 2018/19 à 60,2 Ms, avec une récolte d'Arabica de 44,5 Ms contre 38,5 Ms. Les exportations, toujours selon l'USDA, bondiraient de 16% à 35,3 Ms.

Le Vietnam pas récompensé de son travail

Dans le registre du Robusta, mais au Vietnam maintenant, le n°1 mondial de cette variété a annoncé hier une hausse de 9,6% de ses volumes de café exportés de janvier à juin par rapport au premier semestre 2017, à 1,028 Mt. Mais ses recettes ont chuté de 6%, à $ 1,98 milliard.

Rappelons que, selon l'USDA, la récolte en Côte d'Ivoire - qui produit quasi exclusivement du Robusta- est attendue stable, à 1,4 Ms, soit mieux qu'en 2016/17 lorsqu'elle avait chuté à 1,09 Ms mais moins bien qu'en 2015/16 lorsqu'elle avait atteint 1,6 Ms (lire nos informations). Selon les chiffres de l'Organisation internationale du café  (OIC), la production se hisserait cette campagne à 1,3 Ms contre 1,23 ms en 2016/17.

Pays: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +