29 juillet 2016 - 08:15 |

23 millions d'agriculteurs ont besoin d'une aide urgente en Afrique australe

Après deux saisons consécutives de sécheresse dont, cette année, la pire depuis 35 ans, près de 23 millions de personnes en Afrique australe ont besoin d'une aide urgente afin d'être en mesure de préparer les sols pour la campagne principale qui démarre dans quelques semaines.

La  FAO a, donc, préparé un plan d'intervention afin de distribuer semences, engrais, outils et autres intrants aux petits exploitants, aux agro-éleveurs et aux éleveurs pour faire face à cette sécheresse, conséquence du phénomène climatique El Niño.

Au moins € 98 millions sont nécessaires pour fournir cette aide urgente afin que les agriculteurs puissent semer d'ici à octobre. Sinon, la récolte en mars 2017 sera faible et une aide humanitaire sera nécessaire jusqu'à la prochaine récolte, mi-2018, a précisé la FAO dans un communiqué de presse.

"Le taux de chômage élevé et la stagnation économique signifient que le principal moyen pour les populations de se procurer de la nourriture est de la produire eux-mêmes", a déclaré le Coordinateur sous-régional de la FAO pour l'Afrique australe, David Phiri. "Nous devons saisir cette occasion et s'assurer que les agriculteurs soient prêts à planter d'ici à octobre lorsque la pluie va commencer".

Le plan d'intervention de la FAO couvre 10 pays : le Lesotho, Madagascar, le Malawi, le Mozambique, la Namibie, l'Afrique du Sud, le Swaziland, la Tanzanie, la Zambie et le Zimbabwe, qui a demandé une aide spéciale.

Pendant du phénomène El Niño, La Niña devrait vraisemblablement survenir plus tard cette année. Alors que La Niña pourrait apporter des pluies positives pour l'agriculture, des mesures doivent être cependant prises pour diminuer les risques d'inondations qui pourraient détruire les cultures sur pied et menacer le bétail, en le rendant notamment plus vulnérable aux maladies.

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +