29 juillet 2022 - 09:31 |

Le projet de petite irrigation PIGO au Burkina faso passe de FCFA 16 à FCFA 36 milliards

C’est avant-hier que le Conseil des ministres du Burkina Fao a  ratifié l’accord de prêt de € 25 millions de l’Agence française de développement (AFD) portant sur le projet de Petite irrigation dans le Grand Ouest et la région de l’Est (PIGO+).

Un projet d’envergure dont l’exécution s’étendra de 2022 à 2027 et couvrira les régions du Sud-Ouest, des Cascades, des Hauts-Bassins et de l’Est. Il s’agit d’aménager 2 950 ha de bas-fonds et 682 ha de périmètres irrigués, avec la construction de 45 magasins de warrantage assortis d’air de séchage. Plus précisément, seront créés 20 magasins d’oignon et 15 unités de transformation tandis que 30 tracteurs, 50 motoculteurs et 100 batteuses seront achetées, était-il précisé en décembre dernier.

Dans le communiqué du Conseil des ministres avant-hier, il est indiqué que le coût global du projet est de FCFA 36,20 milliards, soit environ € 55 millions dont € 25 millions prêtés par l’AFD. Or, le 22 décembre 2021, lors de la signature de la convention de financement, il était question de FCFA 16,3 milliards.

« L’extension du PIGO plus à la région de l’Est est un signe qu’on ne veut pas abandonner les populations », avait souligné en fin d’année dernière, lors de la signature, l’ambassadeur de France Luc Hallade.

A noter que mercredi, en conseil des ministre aussi, a été ratifié le prêt conclu le 6 avril dernier avec la Banque Ouest africaine de développement (BOAD) pour financer le Projet de construction de barrages et d’aménagement de bas-fonds et de périmètres irrigués dans la province du Ganzourgou (PBAB-PG) sur cinq ans.

Le coût total du projet est de F CFA 9,4 milliards (€ 14,2 millions) dont FCFA 8,5 milliards financé par la BOAD.

Filières: 
Secteurs: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +