29 septembre 2015 - 14:15 |

Max Havelaar : le café équitable ne trouve pas assez d'acheteurs

Alors que les prix du café ne cessent de baisser, la tonne de Robusta étant passée de $ 1871 en début d'année à $ 1 543 hier sur le marché à terme de Londres et l'Arabica de 185 cents la livre à 113 cents à New York, Max Havelaar met en garde.

"Dans ce contexte, le commerce équitable Fairtrade/Max Havelaar garantit aux producteurs un revenu minimum, à condition que la consommation soit au rendez-vous", expliqe l'ONG dans un article publié jeudi sur son site.

En effet, Max Havelaar paie le kilo d'Arabica $ 1,40 la livre (il n'est pas précisé le prix minimum précis payé aux producteurs de Robusta) , auquel s'ajoute une "prime de développement additionnelle" de $ 0,20 destinée à améliorer la production et à divers projets économiques, sociaux, environnementaux.

"Ainsi, les producteurs qui vendent aux conditions du commerce équitable Fairtrade/Max Havelaar reçoivent un prix supérieur de 40% au cours mondial", précise Max Havelaar. "Pour les producteurs qui vendent un café équitable et bio, cette différence atteint même 65%, grâce à une prime additionnelle pour le bio ($ 0,30 la livre). Les producteurs de café Robusta obtiennent un prix supérieur de 65% au cours mondial en vendant aux conditions du commerce équitable."

Toutefois, le problème est que le consommateur n'est pas au rendez-vous, du moins pas en nombre suffisant. Seulement un tiers du café équitable certifié trouve acheteur….

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +