29 octobre 2009 - 00:00 |

Les acheteurs européens peu sensibles à l’huile de palme durable

Selon un classement établit par le WWF, la majorité des acheteurs européens et français d’huile de palme, malgré leurs engagements, ont manqué l’occasion d’acheter de l’huile de palme durable (CSPO) disponible depuis novembre 2008. Après un premier classement établit en 2008 par le WWF-France, WWF International publie aujourd’hui un second classement notant la performance des 59 plus importants acteurs du marché européen de l’huile de palme. Ce classement paraît dans le contexte de la septième table ronde pour une huile de palme durable, qui se tiendra du 2 au 4 novembre prochain à Kuala Lumpur en Malaisie.

Selon un communiqué du WWF, seul 19% de l’huile de palme certifiée disponible est achetée. C’est un des points soulevé par l’étude. Alors qu’une offre en huile de palme existe et est disponible, seulement 10 des 59 entreprises évaluées tiennent leurs engagements à acheter et à utiliser de l’huile de palme durable (Certified Sustainable Palm Oil, CSPO). Selon l’étude, à la mi-2009, les plantations certifiées RSPO (Roundtable on Sustainable Palm Oil) seraient en mesure de fournir 1,75 million de tonnes (Mt) d’huile de palme certifiée par an, soit plus d’un tiers des achats annuels de l’Union Européenne. Seulement une faible quantité est aujourd’hui achetée. En octobre 2009, 195 000 tonnes d’huile de palme CSPO ont été échangées, soit moins de 5% de la consommation annuelle européenne.
WWF souligne que bien que l’on puisse d’ores et déjà observer des signes encourageants, la majorité des entreprises ne répondent toujours pas aux engagements fixés lors des tables rondes. 19 d’entre elles affichent d’ailleurs des résultats plus que médiocres et n’ont toujours rien mis en place pour diminuer leur utilisation d’huile de palme non certifiée et ce malgré les nombreux efforts fournis par les producteurs en matière de certification selon la RSPO.
10 entreprises françaises apparaissent dans ce classement mais seules 2 entreprises françaises utilisent aujourd’hui de la CSPO, l’Oréal et Body Shop..
Depuis 2003, le WWF travaille avec l’industrie pour s’assurer que les standards de la RSPO contiennent de solides critères sociaux et environnementaux, en incluant l’interdiction de conversion de forêts à haute valeur ajoutée en terme de biodiversité. L’huile de palme certifiée durable fournit l’assurance que les forêts de valeurs n’ont pas été déboisées et que des garanties sociales et environnementales sont réunies lors de sa production.
Un classement sera dorénavant publié tous les 2 ans et s’élargira aux marchés mondiaux.

Le rapport est consultable à l’adresse suivante : www.panda.org/palmoilscorecard

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +