29 octobre 2020 - 15:10 |

Fondation Rockefeller : la fin de la pauvreté énergétique d'ici 10 ans avec ses effets bénéfiques sur l'agriculture

Pour la première fois de son histoire de 107 ans, la Fondation Rockefeller a annoncé lundi lancer "sa toute première émission d'obligations à des fins caritatives", ce qui devrait lui permettant d'investir $ 1 milliard au cours des trois prochaines années pour "générer une reprise plus inclusive et plus écologique post-pandémie de Covid-19".

Ce faisant, la fondation dit vouloir mobiliser à des conditions avantageuses des milliards de dollars au travers d'investissements privés pour accroître la production d'énergie renouvelable distribuée dans les pays en développement. Deuxième axe de son engagement : contribuer à la lutte contre la Covid-19.

"Le monde ne reviendra pas à son état d'avant la pandémie de la Covid. Nous devons repenser l'avenir que nous voulons", a déclaré Rajiv Shah, président de la fondation.

S'agissant du volet électricité per se, il est rappelé que plus de 800 millions de personnes dans le monde n'y ont pas accès et "des milliards d'autres personnes ont vu leur potentiel diminuer en raison d'un accès peu fiable ou insuffisant à de l'énergie principalement générée par des combustibles émetteurs de carbone." La pandémie a accentué les inégalités d'accès à l'énergie : cette année seulement, plus de 100 millions de personnes ont perdu leur accès à l'électricité parce qu'elles n'étaient pas en mesure de payer leurs factures pendant la pandémie. Selon la Banque mondiale, précise le communiqué, les effets combinés du changement climatique et des dommages causés par la Covid-19 conduiront 132 millions de personnes à la pauvreté.

Et la Fondation Rockefeller de souligner que grâce aux avancées dans le domaine des technologies d'énergie renouvelable distribuée, il est désormais possible de mettre fin à la pauvreté énergétique en l'espace de dix ans tout en évitant d'augmenter les émissions de carbone. Si ces technologies étaient déployées de façon à fournir de l'énergie verte à un demi-milliard de personnes, celles-ci produiraient 1,5 milliard tonne d'émissions de CO2 en moins que les réseaux électriques traditionnels au cours de la prochaine décennie.

L'accès à l'énergie peut également stimuler l'irrigation, le rendement des cultures et la productivité agricole locale, ainsi que l'entreposage frigorifique et la transformation post-récolte.

La collaboration avec Tata Power

Dans le cadre de la Smart Power Initiative lancée en Inde, au Myanmar et dans certaines parties de l'Afrique subsaharienne par la fondation, celle-ci souligne que près de 500 000 personnes ont vu leurs conditions de vie s'améliorer. En outre, cela a ouvert la voie au lancement de TP Renewable Microgrid (TPRMG), en partenariat avec Tata Power.

"TPRMG devrait investir 1 milliard de dollars d'ici 2026, déployant jusqu'à 10 000 mini-réseaux qui fourniront de l'énergie propre à 5 millions de ménages, créeront 10 000 nouveaux emplois écologiques, soutiendront 100 000 entreprises rurales, fournir de l'irrigation à 400 000 agriculteurs et permettront à 25 millions de personnes au total d'accéder à de l'énergie fiable dans les collectivités desservies", précise la fondation.

 

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +