29 novembre 2019 - 15:24 |

FCFA 5 milliards supplémentaires en faveur des éleveurs sénégalais

Le président du Sénégal, Macky Sall, a annoncé hier une augmentation de FCFA 2 milliards (€ 3 millions) du Fonds de résilience du bétail. Un apport qui porte le Fonds à un montant total de FCFA 4,5 milliards (€ 6,9 millions), afin d’aider les éleveurs face aux nombreuses difficultées du secteur. Parallèlement, le Président octroie une enveloppe supplémentaire FCFA 3 milliards (€ 4,6 millions) en faveur du Fonds d’appui à la stabulation (Fonstab) dans le budget 2020, afin que les éleveurs bénéficient d’un accès facilité aux crédits.

Ces deux annonces témoignent d’un effort de FCFA 5 milliards (€ 7,6 millions) de la part du gouvernement à l’occasion de la 6e édition de la Journée nationale de l’élevage placée sous le thème : « Promotion des cultures fourragères et amélioration génétique du cheptel : créneaux porteurs pour l’emploi des jeunes et des femmes », à Kaël dans la région de Djourbel au Sénégal, souligne l’Agende de presse sénégalaise.

Ces difficultés ont été exprimées lors de doléances formulées par les éleveurs. Ainsi l’augmentation du capital du Fonds de résilience du bétail permettra d’obtenir un élevage compétitif. Il s’agit d’aider les éleveurs à mettre à leur disposition des parcours de bétails, des parcs de vaccinations, l’accès à l’amélioration génétique, ainsi qu’à une meilleure production de fourrage : « J’ai aussi entendu vos doléances concernant les forages pastoraux et vous devrez faire partie de ceux qui gèrent ces infrastructures hydrauliques (…) pour que les animaux puissent avoir de l’aliment de bétail fabriqué sur place et permettre de faire de l’élevage intensif », déclare le président.

En outre, le Fonds d’appui à la stabulation (FONSTAB) est mis en place pour financer aussi bien les investissements que le fonds de roulement liés à la création de fermes privées modernes et de ranchs dont l’objectif est d’accroître la productivité et la compétitivité des différentes filières animales : « Je sais que le besoin est encore énorme en matière de financement et c’est pourquoi j’ai tenu à ce que le fonds d’appui à la stabulation, instrument de facilitation sous la tutelle du ministère de l’Elevage, soit doté dans le budget 2020 d’une enveloppe de 3 milliards FCFA », témoigne Macky Sall. Ainsi, cette enveloppe financière va permettre d’améliorer l’accès des éleveurs et des professionnels du secteur de façon générale au crédit.

Avant de conclure, le chef de l'Etat précise sa volonté de satisfaire la population en produis laitiers notamment : « Toutes les mesures d’accompagnement seront prises par les services de l’Etat afin de réussir la transformation structurelle de notre élevage et en faire un secteur compétitif capable de satisfaire les besoins des populations en animaux, en produits dérivés, et surtout, gagner les parts importantes de marché à l’extérieur », souligne le président.

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +