30 janvier 2014 - 00:00 |

Coup d'accélérateur pour transformer les noix de cajou en Côte d'Ivoire

FCFA 22 milliards mis sur la table d’ici 2016

La Côte d’Ivoire a réaffirmé sa volonté de transformer 35% de sa production de noix de cajou, d’ici 2016, ce qui représente environ 230 000 t de noix brutes, a annoncé mardi le ministre de l’Industrie et des mines, Jean-Claude Brou, à l’occasion d’un atelier de formation et de sensibilisation sur la transformation de l’anacarde, rapporte linfodrome.ci.

Un programme financé pour un total de FCFA 22 milliards par divers bailleurs pour différentes actions: par la Banque ouest-africaine de développement (Boad) avec l’USAID et l’Alliance africaine de cajou (ACA, African Cashew Alliance) de $ 14 millions (FCFA 7 milliards) pour financer la transformation per se; $ 30 millions sur 3 ans de la Société financière internationale (SFI), filiale de la Banque mondiale, pour l’élaboration de dispositifs réglementaires et la mise en place d’une ligne de crédit à risque pour la transformation de l’anacarde; l’appui du Projet d’appui au secteur agricole (PSAC).

Souleymane Diarrassouba, président de l’Association des professionnels des banques et établissements financiers de Côte d’Ivoire (Apbef-ci) a assuré de la disponibilité des banques pour accompagner la filière vers l’industrialisation.

Filières: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +