30 janvier 2018 - 17:45 |

Mise à niveau du système d’alerte précoce pastoral au Sahel

Le Système d'alerte précoce pastoral (Pastoral Early Warning System - PEWS) dans trois pays du Sahel – le Burkina Faso, le Mali et le Niger – va bénéficier d’une mise à niveau grâce à un appui du groupe de données pour le développement de la Banque mondiale avec le Partenariat mondial pour les données du développement durable. Ces deux organismes visent à améliorer la façon dont les données du développement sont produites, gérées et utilisées. Après un deuxième appel de fonds en août 2017, qui a généré $2,5 millions, douze projets innovants en matière données collaboratives, dont le PEWS, reçoivent le soutien de la Banque mondiale.

Le PEWS intègre des données satellites et des d'enquêtes hebdomadaires communautaires pour suivre les impacts du changement climatique sur les conditions pastorales. Les alertes précoces peuvent aider à atténuer la sécheresse et à éclairer les décisions comme le déplacement du bétail par les éleveurs pendant la longue saison sèche.

Le chef de file du projet est Action contre la faim. Participent au projet également l’Institut flamand de technologie (VITO), la Direction régionale pour la production d'industries animales (DRPIA) de Gao au Mali, la Direction régionale des services vétérinaires (DRSV) de Gao au Mali), la Direction du développement pastoral, du ministère de l'Agriculture et de l'élevage au Niger, Direction des ressources halieutiques et animales (DRAH) du Burkina Faso et Hoefsloot Spatial Solutions (HSS).

L’initiative est soutenue par le Fonds fiduciaire de la Banque mondiale pour le renforcement des capacités statistiques (TFSCB) avec un financement du Département du développement international du Royaume-Uni (DFID), du gouvernement coréen et du ministère des Affaires étrangères et du commerce d'Irlande.

Pays: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +