30 mars 2017 - 16:00 |

Financement critique des achats de cacao au Ghana

Le nouveau directeur de l’organe régulateur de cacao au Ghana, Hackman Owusu-Agyemang, remplaçant Stephan Opuni, critiqué pour son manque de transparence dans sa gestion et renvoyé dès la prise de fonction du nouveau président Nana Akufo-Addo (cf. nos informations), veut mettre de l’ordre dans la filière cacao au Ghana.

Hackman Owusu-Agyemang a indiqué que le prêt syndiqué de $1,8 milliard contracté auprès d’un pool bancaire pour financer les achats de cacao de la campagne 2016/17 était épuisé. De nouveaux fonds sont à rechercher pour s’acquitter des achats restants. Depuis le début de la campagne, le 1er octobre, jusqu’au 8 mars, les achats du Cocobod se sont élevés à 671 351 tonnes. Les prévisions de production ont été revues à la baisse à 800 000 tonnes de cacao en 2016/17 (cf. nos informations).  

Aucune explication n’a été donnée sur les causes de l’épuisement des fonds ni sur la recherche de financements supplémentaires. Un haut fonctionnaire a toutefois déclaré à Reuters que le manque à gagner proviendrait d’une mauvaise gestion du Cocobod. Ce dernier est dans une situation financière délicate avec une dette de 5 milliards de cédi (€ 1,069 million). Hackman Owusu-Agyemanga a affirmé qu’il allait examiner tous les contrats cacao signés sous le gouvernement précédant, certains d’entre eux ne semblant pas en règle.

Le directeur compte aussi mettre l’accent sur la lutte contre la maladie virale du Swollen Shoot, qui a détruit 17% du stock d’arbres, et envisage de conclure des partenariats public-privé pour fournir aux agriculteurs des intrants et développer les systèmes d’irrigation. Autre objectif de Nana Akufo-Addo, revoir les contrats d’importation des intrants pour en améliorer leur efficacité.

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +