30 mars 2017 - 15:30 |

La recherche indienne a mis au point ses propres variétés de coton Bt

L'université agricole de Punjab (PAU), basée à Ludhianaen en Inde, est le premier institut de recherche agricole indien à développer deux variétés de coton BT dont les semences peuvent être utilisées lors  la prochaine campagne. Ces variétés hybrides F1861 et PAU BT1 permettraient ainsi aux agriculteurs d'économiser sur le coût d'achat des semences de coton selon Pankaj Rathore, directeur de la station de recherche Faridkot de PAU.

Les scientifiques de l'UPA ont affirmé que ces deux variétés ne seraient pas brevetées, contrairement aux souches hybrides de Monsanto. Le brevet accordé à Monsanto par le Genetic engineering appraisal committee (GEAC) en 2002 pour l’hybride Bollgard est expiré.

Aujourd’hui, un paquet de 450 grammes de la variété de coton BT hybride coûte 800 roupies (€11,45) à un agriculteur. Deux paquets sont utilisés par acre. Si tout se passe comme prévu, les agriculteurs utilisant les deux variétés de PAU pourraient finir par économiser 1 600 roupies par acre.

Ces nouvelles variétés seront discutées lors d'une réunion du projet de recherche coordonnée sur le coton à Coimbatore le 8 avril. Elles seront ensuite envoyées dans les deux prochains mois au GEAC pour approbation. PAU espère que les deux variétés seront disponibles pour les agriculteurs d'ici 2018.

« Nous avons mené des tests sur ces variétés pour évaluer la qualité des semences. Ces variétés sont résistantes au virus de la feuille repliée et devrait donner un rendement égal aux variétés hybrides actuelles», a précisé Satbir Singh Gosal, membre du conseil d’administration de PAU.

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +