30 avril 2018 - 15:00 |

Le prix du coton au Burkina en légère hausse pour 2018/19

Le bilan décevant (lire nos informations) de la campagne cotonnière 2017/18 au Burkina Faso se confirme suite aux périodes de sécheresse, de juillet à septembre, dans les zones de production de la Sofitex, de la Socoma et de Faso coton, a précisé samedi à Ouagadougou, l’Association interprofessionnelle du coton du Burkina (AICB). (lire nos informations).

Les rendements ont baissé de 24% ce qui conduit l'AICB à estimer une baisse de production de -28% dans la zone Sofitex où les rendements ont été particulièrement faibles, de -20% dans la zone Faso et de -6% dans la zone Socoma.

Ainsi, d’ici la fin de la campagne d’égrenage, la production nationale de coton graine conventionnel est attendue en baisse, à 612 000 tonnes, alors qu'elle avait progressé de 16% la campagne dernière. En ajoutant les 1 300 t de coton biologique équitable, la production nationale serait de 613 000 t. Ali Compaoré, président de l'AICB, souligne la baisse des marges après remboursement, ce qui a conduit la filière à demander un soutien de FCFA 5 milliards à l’Etat pour assurer la solvabilité des coopératives.

Ceci dit, tout n'est pas négatif. "La production de la campagne de commercialisation primaire, de transport et d’égrenage du coton graine est presqu’entièrement enlevée à ce jour, ou est en passe de finir dans les prochains jours. La fin des opérations est prévue pour mi-mai 2018 au plan national", s'est félicité le directeur général de la Socoma. La qualité du coton graine est également bonne dans les 3 sociétés cotonnières avec 99,52% classé 1er choix.

La filière, optimiste, se fixe pour objectif 800 000 la campagne prochaine 2018/19, avec la ferme intention de retrouver son rang de premier producteur de coton, un rang que tient aujourd'hui le Mali.

Quid de 2018/19 ?

Pour la nouvelle campagne, l’Assemblée générale de l’AICB a fixé le prix d’achat plancher du coton graine à FCFA 250 le kilo pour le coton premier choix contre FCFA 245 en 2017/18, et à FCFA 225 pour le second choix, reflet de la bonne tenue des cours mondiaux. Le prix des intrants, quant à lui, est demeuré inchangé.

 

La production de coton graine atteindrait 836 000 t, selon les estimations, soit une hausse de 37% par rapport à 2017/18, avec un rendement espéré à FCFA 1000 kg/ha. La mise en place d’une assurance agricole devrait, de surcroît, avoir une influence positive.

Mots-clés: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +