Alerte à la chenille légionnaire dans le maïs au Ghana

Alerte à la chenille légionnaire dans le maïs au Ghana

Partager vers

Il n’y a pas que le Covid-19 qui constitue une menace. Au Ghana, le ministère de l’Alimentation et de l’agriculture a tiré la sonnette d’alarme quant à la “menace sérieuse” que constitue la chenille légionnaire d’automne (Spodoptera frugiperda) pour la sécurité alimentaire et nomment pour les petits agriculteurs qui cultivent le maïs. Il s’agit de la culture la plus attaquée par le ravageur endémique.

Selon une déclaration du ministère reprise mardi par Ghanaian Times, des poches d’infestation dans les cultures du maïs auraient été détectées dans les bas-fonds et les champs irrigués des districts de Ahafo, Ashanti, Bono, Bono East, Central, Eastern, Greater Accra et les régions Western.

Il est recommandé aux agriculteurs de surveiller de près leur champs pour pouvoir détecter au plus tôt l’infestation pour prendre les bonnes mesures. Il leur est aussi demandé de le déclarer à la plus proche représentation du ministère.

Ce dernier en appelle aux radios et télévisions pour se faire le relais de cette mise en garde sérieuse.

Notons que ce ravageur des cultures, qui était endémique du continent américain, est apparu en Afrique en 2016, selon la FAO.

 

Autres Articles

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *