30 mai 2018 - 16:30 |

Interconnexion du réseau douanier entre le Burkina et le Togo

Fluidifier les échanges et réduire les délais des procédures de transit sur le corridor Lomé–Ouagadougou tels sont les résultats attendus de l’interconnexion des systèmes informatiques douaniers du Burkina Faso et du Togo, effective depuis lundi. Une initiative de la Commission de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) qui pourra être dupliquée à tous les autres membres de l’organisation régionale.

Le temps consacré aux formalités de transit devrait passer  de 96 heures à 2 heures environ selon le directeur général des douanes du Burkina, Adama Sawadogo. L’axe Ouagadougou – Lomé est le principal corridor emprunté par les marchandises du pays des Hommes intègres, avec environ 40% des importations. Se placent ensuite le Ghana puis la Côte d’Ivoire.

Mise en œuvre par la Commission de l’UEMOA avec l’appui technique de la CNUCED a été financé à hauteur de plus FCFA 1 milliard par l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA).

Pays: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +