30 juillet 2020 - 16:03 |

ADM et Bunge se redressent fortement au second trimestre 2020

Les deux géants du négoce des matières premières agricoles, les américains Archer Daniels Midland (ADM) et Bunge ont enregistré des résultats en hausse au cours du second trimestre.

Malgré l'aggravation de la pandémie de coronavirus qui a secoué les marchés mondiaux, le négociant en matières premières agricoles Bunge Ltd a vu son bénéfice net plus que doubler au deuxième trimestre (avril – juin) à $516 millions contre $214 millions un an plus tôt et une perte au 1er trimestre. Un résultat obtenu grâce à fortes marges de transformation de soja en Amérique du Sud, en Europe et en Asie, une utilisation record de la capacité de ses usines, des coûts de broyage les plus bas en trois ans et de solides exportations vers la Chine, notamment de soja brésilien qui a atteint des niveaux record. Le bénéfice d'exploitation du segment agroalimentaire de Bunge a quadruplé au cours du trimestre, déclenchant l'amélioration des perspectives 2020. Les unités d'huiles comestibles, de meunerie et d'engrais ont également affiché des gains, tandis que le sucre et la bioénergie ont affiché une perte. En revanche, le chiffre d’affaires s’est abaissé de 6,3% à $9,5 milliards.

ADM enregistre également un bon second trimestre avec un bénéfice net qui a doublé par rapport à l’année précédente à $469 millions, stimulé par la croissance de ses activités de nutrition et de services agricoles et des marges plus élevées dans ses activités de négoce de céréales et d’oléagineux. ADM a exporté des volumes record de récolte en provenance d’Amérique du Sud. La société basée à Chicago a déclaré que le bénéfice d'exploitation ajusté de l'unité des services agricoles et des oléagineux, sa plus grande, avait augmenté de 14% pour atteindre $413 millions au deuxième trimestre. Son activité de nutrition a été un autre point positif, avec un bond de 35% du résultat opérationnel ajusté. En revanche, ADM a signalé une baisse de la demande d'huiles comestibles en Amérique du Nord et dans la région Europe, Moyen-Orient et Afrique tandis que les restriction de voyage dues à la pandémie ont affecté les marges des biocarburants. Toutefois, si les marges de l'industrie sur l'éthanol étaient en baisse par rapport à il y a un an, la société a bénéficié d'une forte demande d'éthanol industriel, qui peut être utilisé pour fabriquer des désinfectants pour les mains. Comme pour Bunge, le chiffre d’affaires recule de 3,8% à $16, 281 milliards.

Filières: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +