30 août 2008 - 14:18 |

Le Ghana monte en puissance dans la transformation du cacao

Avec la nouvelle unité de Cargill en novembre, la capacité grimpera de 25%

(29/08/08) Avec la nouvelle unité de transformation de Gargill, le Ghana verra sa capacité de broyage augmenter de plus de 25% à environ 320 000 tonnes. L’unité du géant de l’agro-industrie, d’une capacité de 65 000 tonnes, devrait démarrer en novembre prochain. L’unité, située à l’Est au port de Tema, transformera le cacao en beurre, poudre et liqueur. Selon, le directeur commercial de Cargill Ghana, Taco Terheijden dans un entretien à Reuters, l’entreprise a dû importer l’ensemble de l’équipement d’Europe ce qui a contribué à une majoration du coût du projet : «les coûts ont augmenté à $ 100 millions par rapport à notre estimation initiale de $ 70 millions en raison de la faiblesse du dollar».
Le Ghana a actuellement une capacité de transformation installée de 253 000 tonnes selon le Cocobod tandis que la production de cacao a atteint en moyenne sur ces quatre dernières années 670 000 tonnes par an. Le pays a l’ambitieux projet de développer d’ici à 2010 la production à près de 1 million de tonnes grâce à une plus grande utilisation des engrais et de graines à haut rendement. Parallèlement, le Cocobod s’est fixé comme objectif d’avoir 50% de la production de cacao ghanéen transformée sur place.
En dehors de Cargill, d’autres sociétés – Western Cocoa, BD Associates, ADM, Plot Enterprises, Real Products – projettent de construire des unités de transformation pour une capacité totale de 176 000 tonnes. Le projet d’Archer Daniels Midland (ADM), situé dans la seconde ville du Ghana, Kumasi, est en cours d’exécution et prévoit de démarrer l’activité au premier trimestre 2009 avec une capacité de 30 000 tonnes.

Pays: 
Filières: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +