30 août 2008 - 15:25 |

L’Egypte a l’ambition de cultiver du blé en Afrique

L’Ouganda a alloué 800 000 hectares de terre à l’Egypte

(30/08/08) L’Egypte, un des premier pays importateur mondial de blé – 6,5 millions de tonnes achetées en 2007/08- devrait prochainement cultiver du blé sur les terres ougandaises pour subvenir à ses besoins internes. Dans une interview au journal al-Ahram, le ministre de l’Agriculture, Amin Abaza, a affirmé : «L’Ouganda nous a alloué 2 millions de feddans (acres équivalent à 800 000 hectares) à l’Egypte pour cultiver du blé et du maïs». Sans mentionner le montant de l’opération, il a précisé que «L’équipe égyptienne, représentée par des sociétés agricoles privées égyptiennes, va entreprendre des tests rapidement pour déterminer les terres les plus appropriées pour la culture ».
L’Egypte réfléchit à la meilleure façon de financer le projet et aux options de transport, a ajouté le ministre précisant que sept entreprises se préparaient à travailler immédiatement.
Une délégation officielle du gouvernement égyptien et d’hommes d’affaires devrait se rendre en octobre en Ouganda afin de finaliser l’accord et se préparer à démarrer le projet sur 200 000 acres.
Dans une interview fin juillet au journal le Progrès, le ministre Amin Abaza a rappelé qu’une première expérience agricole de culture du blé égyptien en Ouganda s’était déroulée à la fin des années 80. Elle a effectivement donné d’excellents résultats sur le terrain mais le seul inconvénient était le coût élevé des frais de transports qui faisait du prix du blé récolté dans ce pays l’égal de celui importé par l’Egypte d’autres continents.

L’Egypte a aussi proposé en avril dernier de cultiver du blé au Soudan et avait identifié en mai une aire d’environ 2 millions d’acres à la frontière soudanaise où les deux pays pourraient cultiver le blé dans un projet conjoint.

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +