30 octobre 2018 - 12:22 |

La Côte d'Ivoire part à la chasse aux pesticides

Signe des temps, les premières Journées scientifiques sur les pesticides en Côte d’Ivoire (JSP-CI) se sont ouvertes hier. L'occasion pour le ministre en charge de l’Environnement, Joseph Séka Séka, d'appeler les participants à proposer des alternatives aux pesticides chimiques, afin de préserver l’environnement, l’agriculture et la santé humaine.

Ces journées scientifiques, initiées par le Projet de gestion des pesticides obsolètes en Côte d’Ivoire (Progep-CI), avec l’appui des partenaires techniques, a pour objectif de faire l’état des lieux de la recherche et des résultats obtenus sur les pesticides, selon le communiqué.

Le défi est de conjuguer les impératifs d'agriculture durable, rémunératrice, assurant la sécurité alimentaire tout  en préservant un environnement sain.

Rappelons que mi-setembre s'était tenu à Abengourou un atelier également organisé par le ministère et Progep-CI. Il avait alors été fait état qu'en Côte d’Ivoire, on estime que 20% des pesticides utilisés cette année en agriculture sont frauduleux contre 40% en 2012. L’objectif visé, avait-il été signalé, est de réduire ce taux à 10% à l’horizon 2020.

L’Afrique ne consomme que 4% du volume mondial de pesticides dans le monde loin derrière l’Amérique du nord avec 18,5% et l’Europe 22%, le véritable problème étant bien poru l'Afrique  les pesticides frauduleux utilisés.

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +