30 novembre 2018 - 08:50 |

Barry, Tony's et Albert nouent un partenariat stratégique sur le chocolat "100% sans esclaves"

Et un pas de plus vers un chocolat qui se veut au-dessus de toute critique ! La société néerlandaise Tony’s Chocolonely, le distributeur également néerlandais Albert Heijn et le producteur suisse de chocolat Barry Callebaut ont noué hier un partenariat stratégique avec pour objectif "de mettre un terme au travail des enfants et à l’esclavage moderne dans l’industrie du chocolat", souligne le communiqué. Les trois parties ont dévoilé leur partenariat hier, au Tony’s FAIR, la réunion annuelle de Tony’s Chocolonely à Amsterdam.

Les trois partenaires veulent établir une nouvelle norme industrielle afin d’accroître la pression sur l’ensemble de l’industrie chocolatière et susciter un changement structurel en faveur d’une chaîne du cacao répartie plus équitablement. Concrêtement, à partir de mars 2019, Albert Heijn proposera le chocolat de sa propre marque Delicata avec un cacao traçable, acheté plus cher auprès des coopératives partenaires de Tony's Chocolonely en Côte d'Ivoire et au Ghana.

Le rêve de Tony's Chocolonely est de faire du chocolat "100% sans esclave". Non seulement leur propre chocolat, mais tous les chocolats du monde, précise le communiqué. "Je suis très fier qu'Albert Heijn et Barry Callebaut se joignent à nous sur notre feuille de route pour un chocolat libre d'esclavage. Les bons exemples sont toujours suivis. À partir d'aujourd'hui, notre impact est plus large que simplement avec notre chocolat. Ensemble, nous fabriquons du chocolat 100% libre d'esclavage", a déclaré son Chief Chocolate Officer, Henk Jan Beltman.

Tony's Chocolonely a été fondée en 2005 par des journalistes de l’émission télévisée néerlandaise "Keuringsdienst van Waarde", qui ont enquêté sur les enfants esclaves travaillant sur des plantations de cacao. Depuis lors, la chocolaterie, basée à Amsterdam, est devenue la plus grande marque de chocolat aux Pays-Bas, souligne le communiqué ; elle est présente aussi aux Etats-Unis et dans plusieurs pays européens. Tony's Chocolonely déclare vouloir montrer qu'on peut fabriquer autrement du chocolat.

Quant à la chaîne de supermarché Albert Heijn, elle a été nommée en 2017 et en 2018 la plus durable des Pays-bas. Son obsession est non seulement de réduire dans ses supermarchés le gaspillage alimentaire et l'utilisation d'emballages, mais aussi de rendre les chaînes de production et de transformation des produits plus transparents, souligne le groupe. Dans le cadre de ce partenariat, "Nous voulons faire la différence", affirme Henk van Harn, vice-président Strategic Sourcing d’Albert Heijn. "C'est pourquoi nous trouvons important de contribuer structurellement à une vie meilleure pour les producteurs de cacao. Toutes les lettres et barres en chocolat Delicata d’Albert Heijn sont les premières à avoir été certifiées UTZ en 2010. Nous franchissons à présent une autre étape importante vers la mise en place d’une chaîne du cacao transparente et durable."

Le rôle de Barry Callebaut ? Utiliser l'expertise logistique du géant suisse pour propulser l'initiative de Albert Heijn et Tony's Chocolonely. "C'est fantastique de s'associer avec le plus grand distributeur des Pays-Bas et une compagnie comme Tony’s Chocolonely qui s'est engagée à produire du chocolat libre de tout forme d’esclavage, et nous sommes impatients d’étendre cette première réussite via notre expertise logistique", a souligné le patron du leader mondial des fabricants de produtis à base de chocolat et de cacao, Antoine de Saint-Affrique.

Pays: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +